poseLe cocréateur de "Pose" prépare une autre série queer historique

Par Florian Ques le 23/07/2020
pose

Après le monde scintillant du voguing, Steven Canals se penchera sur un sujet plus austère mais tout aussi important dans l'histoire des droits LGBT+. Une nouvelle série prometteuse.

Alors que Pose est un succès critique comme public, son cocréateur Steven Canals plancherait sur un autre projet. Comme le rapporte The Hollywood Reporter, le scénariste développerait une mini-série intitulée 81 Words, qui se déroulera dans les années 50 et 60, et qui reviendra, une fois de plus, sur une période importante dans l'histoire des droits des personnes LGBT+.

Jusqu'en 1974 aux États-Unis, le corps médical jugeait que les personnes gays étaient des déviants sexuels et les diagnostiquait comme des malades mentaux. La série 81 Words se focalisera ainsi donc sur deux activistes, Frank Kameny et Barbara Gittings, qui ont mis leurs carrière médicales en jeu pour faire bouger les lignes. C'est grâce à eux, et à un groupe de psychiatres dans le placard, que la définition médicale de l'homosexualité a été revue et corrigée.

Un projet fort pour l'histoire LGBT+

Après Pose, Steven Canals annonce de toute évidence une série lourde de sens pour la communauté queer. "Je suis excité de pouvoir développer une mini-série à propos de leur contribution significative et méconnue au combat pour la libération des LGBT+", atteste-t-il sur Twitter, évoquant les prouesses du tandem Kameny/Gittings durant le siècle dernier. Côté casting, rien n'a encore été annoncé, le projet n'étant encore qu'à un stade préliminaire.

À LIRE AUSSI – La série « Pose » fait don de son matériel aux soignants pour lutter contre le coronavirus

Pour ce qui est de la saison 3 tant attendue de Pose, les fans vont devoir s'armer de patience. Un temps prévue pour cet été, la série a été contrainte de reporter la diffusion de nouveaux épisodes à une date inconnue. Et pour cause, la production de cette nouvelle saison a été suspendue à peine huit jours après le début du tournage, comme le précise Harper's Bazaar. Lorsqu'il reprendra, il est possible que les scénarios soient altérés afin de limiter les contacts physiques, et donc la propagation du coronavirus. Cela pourrait se traduire par moins d'instants intimes entre les personnages et moins de scènes de bals... Les fans risques d'être déçus.

Crédit photo : FX