Montpellier : quatre jeunes homophobes agressent un couple d’hommes et saccagent son domicile

Un couple d'hommes a été violemment agressé à Montpellier. Quatre jeunes touristes ont saccagé l'appartement après des menaces homophobes.

Une agression de plus. Les forces de l'ordre ont arrêté quatre jeunes après une agression homophobe à Montpellier, samedi 8 août. Un couple d'hommes fument une cigarette à leur fenêtre quand ils se font interpeller par deux jeunes qui leur demandent du cannabis.

"Vous êtes pédés"

"Vous êtes pédés ?", leur lâchent-ils alors que le couple refuse. Les deux hommes répondent que c'est bien le cas, avant de se faire copieusement insulter et menacer de mort, raconte France Bleu. "On va vous cramer", lancent les agresseurs. Puis, devant la porte de l'immeuble, ils en viennent aux mains. L'un des assaillants est légèrement blessé à la tête.

Deux renforts viennent épauler les deux premiers agresseurs. À quatre, ils se mettent à briser les fenêtres à coup de bouteilles de bière avant de défoncer la porte de l'appartement pour tout saccager. Le couple se réfugie alors dans sa salle de bain, avec deux amis présents.

Trois mineurs et un majeur

Les agresseurs sont repartis avec une console de jeux, une paire de baskets, une montre de valeur et en laissant l'appartement sens dessus dessous. La bande a toutefois vite été retrouvée par la police. À un arrêt de tram, trois mineurs et un majeur domiciliés à Étampes (Essonne) sont interpellés. Ils sont venus passer les vacances dans l'Hérault, mais ils sont déjà connus des forces de l'ordre. Ils sont poursuivis pour agression à caractère homophobe, vols en réunion, dégradation de biens et menaces de mort.

Lundi 11 août, le délégué interministériel à la lutte contre la haine anti-LGBT+, Frédéric Potier, a confirmé l'interpellation des agresseurs présumés et leur transfert devant la justice.

Montpellier, toujours friendly ?

Le fait divers est d'autant plus inquiétant que Montpellier était qualifiée il y a peu de "ville la plus friendly de France". En 2012, 92% des lecteurs de TÊTU la jugeait "plutôt ou très friendly" et 77% n'y avaient jamais vécu d'actes homophobes.

À LIRE AUSSI : Montpellier peut-elle redevenir la ville la plus friendly de France ?

À l'origine de cette réputation, une maire, Hélène Mandroux, a ouvertement milité pour les droits des personnes LGBT+. C'est à Montpellier qu'a été célébré le premier mariage de couple d'hommes, notamment. Depuis, les associations regrettent une augmentation des actes LGBTphobes, qui suit la tendance nationale et plusieurs lieux communautaires ont fermé. Espérons que la nouvelle majorité municipale, emmenée par le socialiste Michaël Delafosse, saura rendre à la ville sa réputation LGBTfriendly.

 

Crédit photo : Frédéric Bisson / Flickr


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail