Nos vies Queer

Pauline Peyraud-Magnin : « Il y a beaucoup plus d’ignorance que d’homophobie »

crédit : archives personnelles

La gardienne de l’Atlético de Madrid et de l’équipe de France a fait son coming out dans un post Instagram, publié à la fin du mois d’août. Pour TÊTU, la footballeuse de 28 ans a accepté de se confier longuement sur l’homophobie dans le foot, et son expérience d’athlète – et de femme – lesbienne.

Cet article a été réalisé par un.e étudiant.e en journalisme, en partenariat avec le Centre de Formation Professionnelle des journalistes. 

 

Dans le monde du football, Pauline Peyraud-Magnin a un palmarès des plus solide. À 28 ans, la gardienne passée par l’Olympique Lyonnais et Arsenal compte une Ligue des Champions, trois titres de championne de France et un d’Angleterre, ainsi qu’une Coupe de France. En juillet dernier, elle quitte l’Angleterre pour relever un nouveau défi dans les cages de l’Atletico de Madrid.

Pourtant, l’entretien qu’elle nous accorde ne concerne pas uniquement ses prestations footballistiques. Le 27 août dernier, la Lyonnaise poste une photo sur Instagram où elle s’affiche aux cotés de sa petite-amie Camille dans un des parcs de sa nouvelle ville. Ce qui devait être, selon elle, un post anodin est devenu un coming out médiatique. Elle décide alors d’assumer une orientation sexuelle qu’elle n’avait pourtant jamais cherché à cacher. La gardienne n°1 de l’équipe de France depuis septembre est aujourd’hui la première footballeuse française en activité à assumer ouvertement le fait qu’elle soit lesbienne. Entretien.

 

...

Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail