éducationSelon une étude, les stéréotypes de genre impactent la santé mentale des enfants

Par Florian Ques le 18/12/2020
étude

Une étude anglaise menée par la Fawcett Society nous apprend que l'éducation basée sur les distinctions de genre peut avoir des répercussions néfastes sur les enfants jusqu'à leur entrée dans l'âge adulte. Un constat alarmant.

Une éducation trop genrée peut s'avérer mauvaise pour les enfants, et ce dès leur plus jeune âge. Selon une récente étude britannique réalisée par la Fawcett Society, les stéréotypes de genre représentent de véritables barrières pour les enfants, créant notamment des problèmes d'estime de soi chez les filles et des soucis de lecture chez les garçons. Plus encore, l'organisation caritative souligne le fait que ces stéréotypes genrés impactent la santé mentale des plus jeunes sur le long terme, pouvant causer des troubles alimentaires chez les filles ainsi que des tendances suicidaires chez les garçons.

Menée pendant 18 mois, l'étude en question comprend également plusieurs données statistiques inquiétantes. D'une part, près de 74% des parents interrogés reconnaissent considérer différemment garçons et filles et 6 parents sur 10 avouent que cette distinction basée sur le genre possède des impacts négatifs. De plus, 70% des mères et 60% des pères sont d'accord pour dire que ce traitement différentiel influe sur la façon dont les garçons parlent – ou, plutôt, ne parlent pas – de leurs émotions.

Les stéréotypes de genre ont également une influence sur les carrières professionnelles. Lorsqu'on a demandé aux parents quels métiers ils envisageaient pour leurs enfants, 22% se tournaient vers le secteur de la construction pour les garçons face à seulement 3% pour les filles. En comparaison, 22% verraient bien leur fille travailler comme infirmière ou auxiliaire de vie contre 8% pour leur fils.

Une prise de conscience nécessaire

"Il faut mettre un terme à la 'princessification' des filles et à la 'toxification' des garçons, soutient Sam Smethers, directrice générale de la Fawcett Society. Le secteur commercial se repose trop souvent sur les stéréotypes de genre et sépare filles et garçons simplement pour vendre plus de produits. Mais il ne s'agit pas de tout rendre neutre. Il faut aussi rendre les femmes et les filles visibles quand la norme est masculine à cause de biais préexistants. Par exemple, montrer fréquemment aux enfants des femmes leaders ou scientifiques est important". Par chance, une volonté de changement a été décernée chez les parents.

À LIRE AUSSI – Les enfants élevés par des couples homoparentaux ont plus de chances de réussir à l’école

Toujours selon l'étude, 66% des parents souhaiteraient que les entreprises markettent leurs produits de la même manière pour les garçons comme pour les filles, sans véritable distinction de genre. "La majorité des parents reconnaissent qu'il y a un problème et sont de plus en plus nombreux à vouloir quelque chose de différent, conclut Sam Smethers. Ils veulent voir un vrai changement de la part du gouvernement et des entreprises, et ont besoin d'aide pratique pour effectuer eux-mêmes ce changement".

Crédit photo : Jelleke Vanooteghem via Unsplash