La star de « Harry Potter » Rupert Grint réaffirme son soutien à la communauté trans

Après s'être fermement opposée aux propos transphobes de J. K. Rowling, l'ex-star des films Harry Potter réitère sa prise de position dans une interview. Il appelle à la bienveillance et souligne son soutien indéfectible envers les personnes trans.

Alors que l'autrice de Harry Potter semble constamment patauger dans sa transphobie, il est rassurant de voir que les anciens élèves de Poudlard continuent de lui tenir tête. Dernièrement, c'est Rupert Grint qui a décidé de prendre la parole en ce sens. Dans un essai pour le média anglais The Times, l'acteur de 32 ans détaille les raisons qui l'ont poussé à exprimer publiquement son soutien à la communauté trans.

Répandre la gentillesse

"Les réseaux sociaux peuvent lancer d'importantes conversations, avance le comédien. Mais si tu partages tes opinions, tu peux te faire bombarder. Je pense que c'est toujours important de s'élever pour ce en quoi on croit, ainsi que pour les gens et les communautés qui ont besoin de notre soutien et de notre amour. C'est pour ça que j'ai pris la parole l'an dernier. Je voulais vraiment répandre un peu de gentillesse".

Effectivement, c'est en juin dernier que Rupert Grint s'était d'abord positionné en faveur des personnes trans. "Je soutiens fermement la communauté trans et fait écho aux sentiments exprimés par bon nombre de mes camarades, déclarait-il une nouvelle fois au Times. Les femmes trans sont des femmes. Les hommes trans sont des hommes. On devrait tous avoir le droit de vivre avec amour et sans jugement". Succincts mais efficaces, ses propos étaient en réponse au long texte éminemment transphobe partagé par J. K. Rowling sur son blog. Texte tristement distingué par la BBC comme "un des meilleurs écrits" de 2020.

À LIRE AUSSI – Selon la BBC, l’essai transphobe de J. K. Rowling est « un des meilleurs écrits » de 2020

Pour la piqûre de rappel, l'ex-interprète de Ron Weasley n'était pas le seul acteur de la franchise Harry Potter à avoir épaulé la communauté trans face au venin de l'écrivaine. "Les femmes trans sont des femmes, avait par exemple déclaré Daniel Radcliffe, alias le fameux Harry. Toute déclaration qui affirme le contraire efface l'identité et la dignité des personnes trans, et va à l'encontre des recommandations des associations des professionnels de santé, qui ont davantage d'expertise sur ce sujet que Jo ou moi".

Crédit photo : Crackle


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail