escortLe livre "Moi, j'embrasse" de Clément Grobotek va bientôt être adapté en série

Par Florian Ques le 25/02/2021
clément grobotek

Paru à l'été dernier, le livre-témoignage du tatoueur devenu influenceur est en développement pour devenir une fiction sérielle chez Irrix Films. Une plongée en six épisodes dans le milieu de l'escorting de luxe en plein Paris. Prometteur !

Après la mode et la littérature, Clément Grobotek s'apprête à découvrir un tout nouveau monde : celui de la production télévisuelle. Comme le rapporte le média Écran total, son livre Moi, j'embrasse est en voie d'être développé en série par la boîte indépendante Irrix Films. Cette adaptation n'est pour le moment qu'au stade d'écriture et il ne semblerait qu'aucun diffuseur ne soit encore attaché au projet. À l'image de son ouvrage, cette future fiction sera une incursion dans le milieu de l'escorting de luxe à Paris.

La face sombre de la prostitution

Publié à l'été 2020 aux éditions Plon, Moi, j'embrasse explore les années tumultueuses de la vie de Clément Grobotek, alors qu'il était escort pour une clientèle masculine aisée. Dans ce livre, le tatoueur devenu populaire sur les réseaux sociaux décortique les dangers de ce milieu gardé loin des regards, où drogues et alcool vont souvent de pair avec la prostitution. "Le début d'une nouvelle aventure, probablement semée d'embûches et de longue haleine, tout peut encore échouer, écrit-il sur Twitter après avoir annoncé ce projet de série. Merci à tous ceux qui l'ont lu pour vos retours si bienveillants".

À LIRE AUSSI : 20 biographies queers à lire sur la plage (ou ailleurs)

Sur la petite lucarne, le sujet de l'escorting n'est pas des plus populaires. Il a été traité à l'étranger dans des fictions comme Hung aux États-Unis ou encore récemment Toy Boy, disponible sur Netflix. En France, on notera l'existence de la web-série Les garçons de chambre, centrée sur la prostitution masculine dans le milieu hôtelier de la capitale. Concernant l'adaptation de Moi, j'embrasse, elle sera composée de six épisodes d'une durée de 52 minutes environ. Un projet qu'on espère vite voir débarquer sur nos écrans.

Crédit photo : Jean-Paul Gaultier / Clément Grobotek via Instagram