facebook

La suite de « Call Me by Your Name » devra-t-elle se passer d’Armie Hammer ?

Pourtant annoncé comme en préparation, un second volet à Call Me by Your Name est plus que jamais compromis. Largué par son agence, l'acteur Armie Hammer a récemment été accusé de viol et une enquête vient d'être ouverte par la police.

Depuis la sortie de Call Me by Your Name en 2017, beaucoup espéraient voir débarquer une suite dans les salles obscures. D'autant qu'André Aciman, l'auteur du livre à l'origine du film, avait sorti en 2019 une suite à son roman devenu culte. Aux dernières nouvelles, le réalisateur Luca Guadagnino confiait à un journal italien qu'il devait rencontrer un scénariste pour cet éventuel second film. Mais, crise sanitaire oblige, ses plans avaient été tristement déraillés. Aujourd'hui, c'est une raison bien plus sombre qui risque de mettre en péril ce projet de long-métrage : Armie Hammer, dont la carrière hollywoodienne est en train de voler en éclats.

Une histoire de cannibalisme

Tout commence en début d'année, alors que plusieurs femmes anonymes postent en ligne de prétendus messages échangés avec l'acteur. Explicites, les textos en question font état de penchants sexuels malsains, évoquant aussi bien des fantasmes de viol que de cannibalisme. Le 14 janvier, son ex-petite amie Courtney Vucekovich détaille au média Page Six les phrases sordides que lui aurait dites la star. "Il m'a dit qu'il voulait me casser une côte pour la cuisiner au barbecue et la manger, avance-t-elle. […] Si j'avais une petite coupure sur la main, il me la suçait ou me la léchait". La jeune femme fait aussi référence à une relation nocive où Armie Hammer occupait énormément d'espace dans sa vie, à tel point qu'elle s'est volontairement faite hospitaliser afin de traiter son stress post-traumatique après avoir enfin rompu.

Une dizaine de jours plus tard, une autre ex-conquête du comédien décide de prendre la parole. Toujours auprès de Page Six, Paige Lorenze, une étudiante de 22 ans, assure avoir fréquenté Armie Hammer pendant quatre mois au cours de l'année 2020. Lors de rapports sexuels, il aurait utilisé un couteau pour graver la lettre "A" près de son vagin. Il lui aurait fréquemment laissé des hématomes sur le corps, qu'il voyait supposément comme des marques d'appartenance. Il aurait également pris des photos d'elle nue avec les yeux bandés avant de les partager avec certains de ses amis. Paige Lorenze précise aussi que l'acteur lui aurait demandé de se faire enlever une côte afin qu'il puisse la déguster. "Je pensais qu'il rigolait, dit-elle. Je n'ai pas compris qu'il était sérieux avant de constater qu'il me le répétait à de multiples reprises".

En réaction à ces témoignages rendus publics, Armie Hammer se contente de les démentir avant d'abandonner son rôle dans le film Shotgun Wedding, où il aurait dû jouer aux côtés de Jennifer Lopez. Dans la foulée, il quitte également deux séries en chantier, The Offer et Gaslit, où il figurait pourtant en tant qu'acteur principal. Selon Variety, il aurait été poussé vers la sortie. Conséquence :  début février, son agence artistique décide de mettre fin à son contrat.

Accusation de viol

Le 18 mars dernier, lors d'une conférence de presse virtuelle, une jeune femme prénommée Effie, âgée de 24 ans et résidant en Europe, accuse l'acteur de viol. "Le 24 avril 2017, Armie Hammer m'a brutalement violée pendant plus de quatre heures à Los Angeles. Quatre heures pendant lesquelles il a cogné ma tête contre un mur à plusieurs reprises, avance-t-elle. Il a aussi commis d'autres actes de violence contre moi auxquels je n'ai pas consenti". Les deux auraient entretenu une relation par intermittence entre 2016 et 2020. Un représentant de la police de Los Angeles confirme bien "qu'Armie Hammer est le principal suspect dans une affaire d'agression sexuelle présumée ayant été ouverte le 3 février de cette année".

Lors de cette même conférence de presse en ligne, l'avocat chargé de défendre Armie Hammer nie avec véhémence les accusations faites à l'égard de son client. Andrew Brettler assure avoir en sa possession "des centaines" de textos "qui réfutent ses allégations scandaleuses". "Aussi récemment que le 18 juillet 2020, elle a envoyé des textos explicites à M. Hammer lui disant ce qu'elle voulait qu'il lui fasse, soutient l'avocat. M. Hammer a répondu en étant clair sur le fait qu'il ne voulait pas maintenir ce genre de relation avec elle". Gloria Allred, l'avocate d'Effie, réplique aussitôt : "Je mets au défi Armie Hammer de présenter toutes ses communications avec Effie, et pas seulement certaines, au département de police de Los Angeles et de répondre à toutes leurs questions directement plutôt que par ses avocats".

À LIRE AUSSI : Les romans d’Édouard Louis vont devenir une série du scénariste de « Call Me by Your Name »

Avec la carrière d'Armie Hammer dans la tourmente, un deuxième opus pour Call Me by Your Name paraît difficilement envisageable. Cela dit, Luca Guadagnino et Timothée Chalamet vont se retrouver tous les deux sur un projet commun : Bones & All. Écrit par Dave Kajganich (Suspiria), ce long-métrage se focalisera sur une jeune femme – jouée par Taylor Russell – qui recherche son père afin d'élucider le mystère de ses propres tendances... cannibales.

Pour l'heure, la production du film n'avait pas été lancée. Mais si cette suite à CMBYN ne voit jamais le jour, les fans pourront toujours se replier sur Find Me, la continuation littéraire écrite par André Aciman et traduite en français aux éditions Grasset. Ou bien revoir le premier film, actuellement disponible sur Netflix.

Crédit photo : Memento Films International


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail