facebook

Mort de l’actrice Olympia Dukakis, connue pour « Les Chroniques de San Francisco »

Oscarisée pour son rôle dans le long-métrage Éclair de lune en 1987, la comédienne aura surtout incarné la touchante Anna Madrigal dans l'adaptation Netflix des romans cultes d'Armistead Maupin.

Olympia Dukakis nous a quitté·e·s ce 1er mai 2021 . Décédée à New York à l'âge de 89 ans, l'actrice souffrait d'une santé déclinante depuis plusieurs mois. La native du Massachusetts (est des États-Unis) s'illustra d'abord sur les planches avant de s'orienter vers le grand écran, décrochant l'Oscar du Meilleur second rôle féminin pour sa performance dans Éclair de lune en 1987. Deux ans plus tard, elle donna la réplique à l'icône Dolly Parton dans le film Potins de femmes. Mais le rôle que beaucoup retiendront, c'est bel et bien celui d'Anna Madrigal, le personnage mémorable des Chroniques de San Francisco d'Armistead Maupin (visibles sur Netflix).

Anna Madrigal aura indéniablement marqué la carrière d'Olympia Dukakis. D'une part, parce qu'elle l'interpréta à de nombreuses reprises, dans Tales of the City (1993), More Tales of the City (1998), Further Tales of the City (2001) et plus récemment Tales of the City, la dernière déclinaison de la franchise parue en 2019 sur la plateforme de streaming. Le personnage d'Anna détonna alors dans le paysage télévisuel en devenant l'une des rares représentations trans majeures de l'époque – bien que son interprète ne soit pas trans elle-même. Le rôle aura tout de même permis à Olympia Dukakis de devenir une grande alliée de la communauté LGBTQI+.

Une alliée indéfectible

"Un de mes meilleurs amis était gay, évoquait récemment la défunte dans une interview pour Instinct Magazine. Il est mort durant les débuts de l'épidémie du sida et ça m'a mise en colère. Je ne pouvais pas comprendre comment le monde dans lequel nous vivions pouvait se détourner de la douleur des gens. Quand on m'a offert le rôle d'Anna Madrigal dans Tales of the City et que j'ai vu l'humanité et la complexité qu'Armistead Maupin avait données au personnage, j'ai su que je voulais le faire. Je ne pensais pas que ça allait toucher autant de gens, mais je savais que c'était une opportunité unique car ce type de projet arrive rarement".

À LIRE AUSSI : Cinq choses que vous avez peut-être ratées dans « Tales of The City »

Plus qu'une comédienne donc, Olympia Dukakis fut une figure militante pour les droits des personnes LGBTQI+, dont elle s'était toujours sentie très proche. Une proximité dont elle prit conscience en se rendant à la Marche des Fiertés de San Francisco en 2011. "Alors que j'étais assise dans la voiture et que j'attendais d'entrer dans le cortège, j'ai été approchée encore et encore par des hommes et des femmes gays qui voulaient me dire ce qu'ils pensaient de moi, déclarait-elle encore récemment. Je débordais de gratitude et ça m'a tellement touchée de voir que ma petite contribution avait un tel impact sur le long terme".

Crédit photo : Netflix


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail