poppersAux États-Unis, le poppers inquiète les autorités sanitaires

Par Florian Ques le 07/07/2021
poppers

L'Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux tire la sonnette d'alarme concernant l'utilisation récréative de poppers. Elle aurait repéré une hausse des hospitalisations et décès liés à cette substance particulièrement nocive.

Il serait temps d'arrêter de consommer du poppers. C'est, en tout cas, le message envoyé par l'Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA). Dans un récent communiqué, l'organisme états-unien met en garde contre l'usage de ces produits à base de nitrite. Pour la simple et bonne raison qu'ils peuvent causer de sérieux dommages au corps humain, voire conduire à la mort dans les pires cas.

Selon son rapport, la FDA souligne une augmentation du nombre de décès et d'hospitalisations associés à l'ingestion ou l'inhalation de poppers contenant du nitrite. Parmi les effets néfastes relevés : de graves maux de tête, des vertiges, une hausse de la température du corps, des difficultés respiratoires, des chutes extrêmes au niveau de la tension artérielle, des problèmes au niveau de l'oxygène dans le sang ou, pire, une mort cérébrale. C'est pourquoi l'organisme sanitaire invite les consommateurs à se responsabiliser.

Un appel à la vigilance

Outre-Atlantique, la FDA recommande ainsi de ne pas investir dans l'achat de poppers, toutes marques confondues. Elle conseille également aux usagers réguliers comme occasionnels d'aller consulter un médecin si certains effets secondaires commencent à apparaître. En France, les instances sanitaires communiquent peu sur le sujet. Mais il est important de garder en tête ces avertissements lorsque l'on est amené à utiliser du poppers et faire preuve de vigilance, que l'on soit dans un contexte festif ou sexuel.

Pour celles et ceux qui n'auraient jamais eu vent de son existence, le poppers est une substance vasodilatatrice souvent employée lors de rapports sexuels. Parmi les effets recherchés, elle suscite un sentiment d'euphorie temporaire mais conduit, dans certains cas, à éveiller l'appétit sexuel ou à le prolonger. Dans notre Hexagone, son utilisation comme sa vente sont légalement autorisées.

LIRE AUSSI >> Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le poppers sans jamais oser le demander

LIRE AUSSI >> L’anulingus, nouvelle star de la pop culture ?

Crédit photo : Rush Poppers