BBCLa BBC quitte un programme d'inclusion des personnes LGBTQI+ dans l'entreprise

Par Nicolas Scheffer le 12/11/2021
BBC

La BBC a annoncé, ce mercredi, son retrait du "Programme des champions de la diversité". Le service public assure vouloir renforcer son indépendance sur les sujets LGBTQI+. Mais la décision interroge.

La BBC a annoncé suspendre son partenariat avec Stonewall, la plus grande asso LGBTQI+ de Grande-Bretagne. Dans un communiqué cité par Business Insider, le service public britannique assure que sa participation au "programme des champions de la diversité" de Stonewall "interroge l'impartialité de la BBC dans les débats où Stonewall intervient". Le programme compte quelque 800 entreprises et organisations, dont certaines, ont suivi le même chemin que la BBC.

Mercredi 10 novembre, dans son communiqué, la BBC indique toutefois "s'engager à être un employeur totalement exemplaire sur l'inclusion des personnes LGBTQ+". "Après un examen attentif, nous pensons qu'il est temps de nous retirer du 'programme des champions de la diversité' et nous ne participerons plus à l'index de l'égalité au travail de Stonewall", poursuit la BBC.

Les journalistes peuvent-ils participer aux Pride ?

"Faire partie du programme n'a jamais obligé la BBC à soutenir les campagnes de Stonewall ou ses positions publiques. En tant que média, nous avons nos propres valeurs et nos règles éditoriales (...). Nos journalistes continuent, comme toujours, à travailler sur un spectre très large de sujets", commente le service public. L'année dernière, ces règles ont été mises à jour laissant entendre que les journalistes de la BBC n'auraient plus le droit de participer aux marches des Fiertés. Le directeur général, Tim Davie a indiqué qu'ils pourraient s'y rendre s'ils "ne prennent pas position sur des sujets politiques ou contestables".

Mais l'association Stonewall, citée par Insider, est révulsée : "C'est une honte que la BBC décide de ne pas renouveler son adhésion à notre programme, mais comme dans tous les programmes d'entreprises, les organisations vont et viennent selon ce qui est le mieux pour leur politique d'inclusion sur le moment". Avant d'ajouter que "nous continuerons à travailler avec la BBC pour représenter nos communautés dans leurs reportages. Nous trouvons choquant que des entreprises soient critiquées pour leur adhésion un programme d'inclusion des personnes LGBTQI+. À la fin, ce sont les personnes LGBTQI+ qui en souffrent".

"Super effrayé"

Auprès de Vice news, un employé LGBTQI+ du groupe de service public s'est dit "horrifié" et "super effrayé" des conséquences du retrait de son employeur. "Je commence à me demander ce qui est promu en faisant de la sorte. Ils disent qu'ils se moquent de notre protection au travail et qu'ils se fichent de traiter les collaborateurs LGBTQI+ avec respect et dignité. Le message que cela envoie aux employés LGBTQI+ est affreux", poursuit l'employé sous couvert d'anonymat. Le retrait de ce programme intervient alors même que la BBC est critiquée sur son traitement journalistique des questions LGBTQI+.

La couverture des sujets concernant l'identité de genre a notamment été discuté. Fin octobre, un article intitulé "Nous sommes contraintes à avoir des relations sexuelles par certaines femmes trans" donnait la parole à des femmes lesbiennes se disant menacées d'avoir du sexe avec des personnes transgenre afin de ne pas être accusée de transphobie, qualifiant des femmes transgenres de "personnes biologiquement mâles". Reconnaissant ne pas savoir "la véritable ampleur du problème car il n'y a que peu de recherche sur le sujet", l'article n'interroge aucune personne trans pour répondre aux accusations adressées.

Crédit photo : Flickr / Ben Sutherland