Abo

histoireDe Radiguet à Jean Marais, les amours de Cocteau

Par Morgan Crochet le 21/12/2023
Jean Cocteau et Édouard Dermit

[Article à lire dans le têtu· de l'hiver en kiosques ou sur abonnement] Il les aima, les collectionna, les choisit jeunes, beaux et bien faits. Auteur en 1927 du Livre blanc, récit ayant marqué plusieurs générations d’hommes gays, le poète français Jean Cocteau est mort il y a 60 ans cette année, après une vie consacrée à célébrer ses amours homosexuelles.

Vous connaissez, peut-être même sans le savoir, ses dessins de corps alanguis, ses têtes bouclées d’anges aux moues boudeuses ou de marins aux glands arrondis capuchonnés, quand des voiles ne recouvrent pas, autant qu’ils les épousent, les lignes de leurs sexes soudainement enflés. L’écrivain-poète Jean Cocteau, né en 1889 dans la bourgeoisie parisienne, a vécu son homosexualité au grand jour dès la première moitié du XXe siècle, qui vit ses textes, comme son trait naïf, sublimer la beauté masculine. “Je ne suis ni dessinateur ni peintre, déclarait-il. Mes dessins sont de l’écriture dénouée et renouée autrement.” Éternel amoureux à l’âme d’un Pygmalion, l’auteur a partagé sa légende avec nombre de ses amants, Eurydices en pagaille que ce grand admirateur du mythe d’Orphée n’aura eu de cesse de célébrer, jusqu’à sa disparition dans les bras d’un joli Vosgien extrait des mines de Lorraine....