Les lauréats des
Actualité

Out d’or 2018 : Jonas Ben Ahmed, Marinette Pichon et Eddy de Pretto récompensés !


Pour sa deuxième édition des Out d’or, l’Association des journalistes LGBT (AJL) a récompensé hier journalistes, artistes, sportifs, militants ou youtubeurs qui favorisent la visibilité des thématiques LGBTI en France et dans le monde.

Pour cette deuxième édition des Out d’or, l’Association des Journalistes LGBT avait mis le paquet. Ce mardi 19 juin,  à la Maison des Métallos, dans le 11è arrondissement de Paris, l’association fondée en 2013 organisait ses « Out d’or », pour récompenser celles et ceux qui participent à renforcer la visibilité LGBTI en France comme à l’étranger. Les co-présidents de l’association, Clément Giuliano et Clémence Allezard l’ont d’ailleurs bien rappelé dès le début de la soirée :

« Ce soir on célèbre la visibilité des personnes LGBTI mais on a une petite pensée pour celles et ceux qui préfèrent le confort des placards, et pour celles et ceux qui n’ont pas le privilège de la visibilité. Ce soir, on est OUT, on est fiers et on pavoise ! »

La cérémonie était animée par Marie Labory (journaliste à Arte) et la metteuse en scène Rébecca Chaillon. Parmi les invités, le Défenseur des droits Jacques Toubon, la ministre des Sports Laura Flessel, ou encore la comédienne Camille Cottin, qui a profité de sa montée sur scène pour défendre l’ouverture de la PMA à toutes les femmes.

Ils ont pu applaudir le premier lauréat de la soirée : Jonas Ben Ahmed.

Personnalités et médias récompensés

L’acteur ouvertement transgenre de 26 ans, connu pour son rôle dans la série « Plus belle la vie », a été désigné personnalité LGBT de l’année. Il est le premier acteur transgenre a incarner un personnage lui-même trans’ dans une fiction française.

Marinette Pichon, l’ancienne capitaine de l’équipe de France de football, et l’une des premières sportives de haut-niveau à avoir fait son coming-out. Avec son livre « Ne jamais rien lâcher », elle est la personnalité sportive de l’année.

Le Out d’Or de la chaîne Youtube a été décerné à Mx Cordélia, pour non pas une, mais deux chaînes, dont l’une partage des recommandations de livres queer, quand l’autre propose un espace de réflexion et de parole sur les questions sexo des minorités de genre.

Le dessinateur franco-marocain Soufiane Ababri, pour ses séries Bed Work et Haunted Lives, et le chanteur Eddy de Pretto, pour son premier album Cure, se partagent l’Out d’or de la création artistique pour leur travail sur la « déconstruction des modèles de masculinité oppressive. »

Chez les médias aussi, de bons élèves :  le quotidien espagnol El Pais a été récompensé pour sa vidéo sur le jour de la visibilité lesbienne postée le 26 avril dernier, et la rédaction de RTL Girls élue « rédaction engagée » de l’année pour ses rubriques « égalité », « société » et « sexualité ».  La journaliste Elodie Font – à l’origine des podcasts « Il était une fois la PMA » et « Coming in » a remporté quant à elle l’Out d’Or du documentaire, et les deux journalistes de Franceinfo Violette Bernard et Louise Hemmerlé celui du reportage, pour leur enquête sur le malaise des patients LGBT chez le médecin.

Pour finir, le coup de gueule de l’année a été décerné à Giovanna Rincon, présidente de l’association Acceptess-T, qui dénonçait le 3 mars dernier dans le Huffington Post l’insécurité des femmes transgenres dans l’espace public. 

Celle-ci a d’ailleurs profité de sa montée sur scène pour refaire un coup de gueule. Un discours particulièrement puissant :

 

Crédit photo : AJL (Twitter) 

ads