businessJoe Biden tient un discours résolument pro-LGBT à Davos

Par Bastien Bluzet le 21/01/2016
Joe biden
Présent au forum économique de Davos en Suisse, qui se déroule en ce moment, et où sont réunis les plus grands dirigeants d'entreprises de la planète, le vice-président des États-Unis Joe Biden a fait un discours passionné sur la nécessité d'une politique pro-LGBT dans les entreprises.

Les entreprises plus puissantes que les États

"Quand on parle des droits des LGBT au travail, le monde vous regarde. Je sais que ça semble exagéré mais tout le monde vous regarde. Vous avez plus d'impact que tout ce que peut faire le gouvernement fédéral, ou la Cour Suprême des États-Unis, ou que Barack Obama et Joe Biden à la maison blanche. Vous avez plus d'impact dans les pays du monde entier que nous n'en aurons jamais sur les questions sociales. Vous pouvez littéralement changer les conditions du débat et faire changer l'opinion publique […]"

"Imaginez une réunion d'affaire dans un hôtel de New York, de San Francisco ou n'importe où, il y a cinq ou six personnes et le serveur arrive, il a un cheveu sur la langue et demande d'un air efféminé « Puis-je vous aider ? », si un gros malin s'amuse à se moquer de lui vous auriez tous gardé vos bouches fermées fut un temps. Aujourd'hui montrez-moi une seule réunion d'affaires aux USA où quelqu'un s'amuse à faire ça. Les quatre autres personnes diraient « qu'est-ce qui ne tourne pas rond chez toi ?"

La culture ne justifie pas les discriminations

Dans sa charge anti-homophobes Joe Biden n'a pas hésité à défaire les discours homophobes les plus répandus, notamment sur les différences culturelles entre l'occident et le reste du monde.

"Il y a tellement d'hétéros qui ont été libérés de ce carcan […] c'est pourquoi les choses bougent de façon exponentielle aujourd'hui sur ces question. Les mauvais traitements policiers, le déni de soins, l'isolation, toujours au nom de la tradition. J'en ai eu jusque-là de la tradition. Je le pense vraiment. Aucune culture ne justifie jamais la discrimination crue ou la violation des droits humains. Il n'y a aucune justification culturelle. Aucune ! Aucune ! Aucune !"

En 2012, Joe Biden, se prononçait déjà en faveur du mariage pour tous, avant même le président Barack Obama.
Regardez la vidéo (en anglais) :