Justin TrudeauCanada : les ultraconservateurs dénoncent l'engagement LGBT de Justin Trudeau

Par Jérémie Lacroix le 06/06/2016
engagement LGBT,ultraconservateurs,Justin Trudeau

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau essuie les critiques des ultraconservateurs pour son engagement LGBT.

Justin Trudeau a été élu 23ème Premier ministre du Canada en novembre 2015. Scruté de toute part pour son audace, son charisme et sa décontraction, Justin Trudeau fascine en ces temps incertains où l'on voit les partis populistes gagner du terrain en Europe et Donald Trump avancer inéxorablement aux États-Unis. Certains osent même la comparaison avec Barack Obama tellement le jeune Premier ministre révolutionne la vie politique canadienne.
Issu du Parti libéral (centre-droit), son élection marque une alternance politique dans le pays, après presque dix années de pouvoir conservateur en la personne de Stephen Harper, Premier ministre de 2006 à 2015. Cette alternance politique se caractérise par un vent de libéralisme, notamment pour tout ce qui a trait aux questions LGBT. En effet, Justin Trudeau fait preuve d'un activisme à tout épreuve en la matière. Ainsi, il soutient un jeune homme victime d'homophobie, il assistera à la Marche de fiertés de Toronto, il hisse pour la première fois le rainbow flag au Parlement canadien et annonce la promulgation d'une loi anti-discrimination liée au genre.

Les ultraconservateurs dénoncent le "lobby gay"

Cependant, ce militantisme LGBT ne fait bien évidemment pas l'unanimité au pays des caribous. Justin Trudeau fait l'objet de critiques acerbes de la part des ultraconservateurs, telle que "Real Women of Canada" (les vraies femmes du Canada), un lobby conservateur promouvant la famille judéo-chrétienne traditionnelle, opposé à l'avortement et aux droits LGBT. Gwen Landolt - l'une des membres de ce lobby conservateur - a récemment déclaré à propos de l'engagement de Justin Trudeau :

Justin Trudeau dans son intérêt puéril pour l'agenda homosexuel n'a pas réussi à comprendre qu'il était le Premier ministre du Canada et pas le Premier ministre des homosexuels. Faire flotter le drapeau arc-en-ciel au Parlement démontre le point de vue étriqué, extrémiste et exclusif du gouvernement libéral actuel. Ce drapeau représente seulement les vues d'un groupe d'activistes aux intérêts bien spécifiques.

Campaign Life Coalition, un autre groupe de pression conservateur chrétien, a également abondé dans ce sens en déclarant :

Ce n'est absolument pas une surprise que Trudeau et le gouvernement libéral feront tous ce qu'ils peuvent pour accorder des droits spéciaux afin d'apaiser le lobby gay. Cela dit, c'est réconfortant de voir Justin faire quelque chose qui ne lui rapportera aucun vote supplémentaire aux prochaines élections puisque les Canadiens sont profondément inquiets de la direction qu'il fait prendre à notre pays.

Au regard de l'engagement de Justin Trudeau en faveur de la communauté LGBT - afin de lui donner plus de protection et de visibilité - il est peu probable que ces attaques aient raison de la ferveur du nouveau Premier ministre. En voulant dénoncer ce qu'ils considèrent comme du lobbying LGBT de la part de Justin Trudeau, les ultraconservateurs lui rendent finalement un immense service en ne faisant que souligner l'ouverture et le progressisme du gouvernement. Pas sûr que cela puisse jouer en sa défaveur...

Pour en savoir plus :

[contact-form-7 404 "Non trouvé"]