harvey milkUn navire de l'US Navy sera baptisé "Harvey Milk"

Par Julie Baret le 01/08/2016
Harvey Milk Us Navy

Un navire de l’US Navy – la marine américaine – prendra le nom du militant LGBT Harvey Milk ; un puissant symbole en faveur de la tolérance au sein de l’armée.

« C’est une journée incroyable pour la communauté LGBT et pour notre pays. En tant qu’homme gay et habitant de San Francisco, je suis incroyablement fier que l’US Navy honore Harvey Milk – et toute la communauté LGBT » s’exclamait il y a quelque jours Scott Wiener. Ce membre du Conseil général de San Francisco urge depuis 2012 l’armée américaine de nommer un navire de l’US Navy en hommage à Harvey Milk. Cette démarche a été confirmée la semaine dernière, lorsque le ministre de la Marine, Ray Mabus, a informé le Congrès de son intention de nommer un pétrolier ravitailleur d’escadre l’USNS Harvey Milk.
La figure de proue du militantisme homosexuel aux États-Unis migrera donc sur les flancs d’un navire de l’US Navy dont Harvey Milk avait d’ailleurs occupé les rangs durant la guerre de Corée. Avant de devenir le premier élu d'une grande ville américaine ouvertement gay en 1977 – et d’être assassiné l’année suivante pour son combat en faveur de l’égalité des droits – Harvey Milk avait en effet rejoint la marine en 1951 avant de quitter l’uniforme sous les honneurs en 1955.


A cette époque, la politique militaire était pourtant dirigée par le crédo « Don’t tell, don’t ask » adopté en 1944 et n’autorisant les homosexuels à servir dans l'armée qu’à condition de ne pas dévoiler leur orientation sexuelle ; celui-ci ne fut levé qu’en 2011 par Barack Obama... Durant les années 1950, les gays qui entraient dans la marine étaient ainsi souvent harcelés, traduits devant la cour martiale et pouvaient même souffrir de dégradation militaire.

Une nouvelle mesure LGBT-friendly prise par l'armée américaine

Nommé un navire de l’US Navy en hommage à un fervent défenseur des droits LGBT outre-Atlantique peut ainsi paraître à première vue contradictoire mais revêt finalement une forte symbolique en faveur des droits LGBT car, comme le rappelle Scott Wiener, « lorsqu’Harvey Milk servait dans l’armée, il ne pouvait confier à personne qui il était réellement, mais désormais notre pays affirme aux femmes et aux hommes qui sont en service, et au monde entier, que nous honorons et que nous soutenons les individus pour ce qu’ils sont. La force d’Harvey Milk continue de résonner à travers notre ville, notre pays, et à travers le monde. »
L’initiative vient donc ajouter une nouvelle pierre à l'édifice de tolérance que tente de bâtir l'armée américaine. Il y a quelque mois, le Sénat américain confirmait la nomination d’un civil ouvertement gay au poste de Secrétaire de l’armée des Etats-Unis, tandis que le Pentagone faisait sauter l’interdiction de service des personnes ouvertement transgenres.
Selon le New York Post, l’USNS Harvey Milk – dont la construction débutera dès 2018 – fera partie d’une flotte de six pétroliers ravitailleurs d’escadre nommés en hommage à d’autres militants des droits civiques, à l’instar du frère de John Kennedy, de l’homme politique Earl Warren qui a lutté contre la ségrégation raciale aux États-Unis, ou encore de la militante des droits de la femme Lucy Stone.

Pour en savoir plus :

[contact-form-7 404 "Non trouvé"]
 
Crédit photo couverture pridelafayette.orgg