Ouganda : finalement, la Marche des fiertés n'a pas eu lieu…

ouganda marche des fiertés

Les organisateurs de la Pride 2016 en Ouganda ont reporté la Marche des fiertés LGBT car un ministre a menacé d'attaquer les participants.

Elle devait être maintenue pour prouver que la communauté LGBT ougandaise ne cédait pas à la tentation homophobe et transphobe des autorités du pays ; elle a finalement été reportée pour question de sécurité. Samedi, la Marche des fiertés LGBT en Ouganda n’a pas eu lieu à cause des menaces directes qu’un ministre a adressé à ses participants via un représentant des organisateurs de la Pride.
Nick Opiyo, avocat pour l’organisme de défense des droits en Ouganda et représentant des organisateurs de la Pride 2016 en Ouganda, a rencontré le ministre en charge de l’Ethique et de l'Intégrité, Simon Lokodo, vendredi 5 août. La veille, les forces de police avaient mené une descente brutale lors du concours de beauté “Mr and Miss Pride” rythmant la semaine des Fiertés prévue du 2 au 7 août 2016. Bien que l'événement ait été organisé dans un espace privé (à savoir une boîte de nuit de la capitale) et dans la légalité, des militants LGBT ont été arrêtés, les participants humiliés, et des personnes trans victimes d’attouchements sexuels.
Or ce ne sont pas des excuses qui ont clôturé la rencontre entre Nick Opiyo et Simon Lokodo, mais bien les menaces directes d’un officiel du gouvernement contre la Marche des fiertés LGBT :

Le ministre a menacé de mobiliser le peuple et un grand nombre de policiers afin de tabasser quiconque se montrerait à la Fierté de demain, a révélé Nick Opiyo cité par Buzzfeed US.

Une information vite relayée par les organisateurs de la Pride qui tweetait samedi que la parade était annulée “pour la sécurité de tous” :


Néanmoins, certains Ougandais et Ougandaises ont tout de même tenu à célébrer les fiertés LGBT depuis chez eux, comme l'encourageaient les organisateurs :


https://twitter.com/allout/status/762319287163887617
D'autres ont exprimé leur soutien derrière le hastag #PrideUganda2016StillStands :
https://twitter.com/Far_Uganda/status/762283559063326722
La communauté LGBT ougandaise aurait également reçu le soutien des participants de l’Europride célébrée depuis les quais amstellodamois, et de la Pride de Norwich en Angleterre :
https://twitter.com/richardlusimbo/status/762245242397622272


D’après Nick Opiyo, les organisateurs de la Pride tenteront cette semaine d’obtenir du gouvernement une nouvelle date pour la Marche des fiertés LGBT.
Malgré le climat homophobe régnant en Ouganda, c’est bien la première fois depuis 2012 que la Marche des fiertés LGBT est annulée. Même en 2014, une telle célébration avait été maintenue, alors même que Yoweri Museveni, le président ougandais, avait adopté une loi anti-gay condamnant à la perpétuité les relations sexuelles entre personnes de même sexe, ce qui avait considérablement augmenté les attaques homophobes. La loi avait finalement été invalidée six  mois plus tard par la Cour constitutionnelle ougandaise.

Pour en savoir plus :

[contact-form-7 404 "Not Found"]
 
Crédit photo couverture cobblescope/Instagram


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail