La Manif pour tous fête les 44% de François Fillon

primaire de la droite François Fillon La Manif pour tous

François Fillon, le candidat soutenu par les anti-mariage pour tous, est arrivé largement en tête au premier tour de la primaire de la droite et du centre.

François Fillon a obtenu 44% des voix lors du premier tour de la primaire de la droite, devant Alain Juppé (28%) qu'il affrontera au second tour ce dimanche 27 novembre. Nicolas Sarkozy a reconnu sa défaite du haut de ses 20%.
Lors de son dernier discours de campagne au Palais des Congrès vendredi dernier, François Fillon avait clairement exprimé sa volonté de contrer la loi Taubira en modifiant le droit de la filiation. Ainsi, les couples homos n'auront plus accès à l'adoption plénière car François Fillon considère qu'"un enfant a toujours un père et une mère ou plutôt qu'il est toujours le fruit d'un homme et d'une femme", comme il le formulait sur BFM TV.


Il est surtout extrêmement opposé à la Procréation médicalement assistée (PMA) pour les couples de femmes, alors qu'elle est autorisée pour les couples hétéros ne pouvant pas avoir d'enfants. C'est à cela qu'il fait allusion en parlant "d'expérimentations sociétales hasardeuses".


Mais au-delà des lois et des mesures, c'est une vision conservatrice et réactionnaire de la famille comme "valeur" qui gagne avec celui qui a été Premier ministre lors du quinquennat de Nicolas Sarkozy. La Manif pour tous met sa victoire sur le compte de ses "positions sur la famille, la filiation et l’éducation [qui] ont été au cœur des choix des électeurs parmi les principaux candidats" dans un communiqué :

« Après avoir évoqué une réforme de la filiation, François Fillon a précisé son programme au fil de la campagne et s’engage désormais pour une réécriture de la loi Taubira » précise Ludovine de La Rochère. Opposé à l’idéologie du genre, à la PMA sans père et à la GPA, « il s’est notamment déclaré favorable à l’abrogation de la circulaire Taubira et prêt à sortir de la CEDH, celle-ci retirant à la France les moyens de lutter contre l’exploitation des mères porteuses » poursuit-elle.

Avec pour soutien un groupe qui milite pour "le respect de l'altérité sexuelle" et croit en l'existence d'une "théorie du genre", les tentatives pour lutter contre l'homophobie à l'école ou plus largement au sein de l'espace public devraient être freinées. A l'image de la dernière action de la Manif pour tous qui a jugé bon de taguer des affiches du ministère de la Santé consacrées à la prévention chez les gays. L'adjoint au maire d'Angers estime par exemple que "les enfants à l'innocence bafouée" sont "victimes de cette campagne".


Tous les candidats soutiennent François Fillon pour le second tour - y compris Bruno Le Maire qui disait pourtant être très opposé à ce candidat "qui regarde derrière". Seule Nathalie Kosciusko-Morizet a appelé ses 2,6% d'électeurs à rejoindre Alain Juppé au second tour.
 

Pour en savoir plus :

[contact-form-7 404 "Not Found"]


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail