facebook

10 super-héros queers que Marvel nous cache au cinéma !

Mercredi 18 juillet, le nouveau blockbuster de Marvel, « Ant-Man et la Guêpe », sort en salles. Scoop : le film montrera beaucoup d'insectes mais aucun personnage LGBT+, comme tous les films précédents du studio américain. Pourtant les comics créés par Stan Lee regorgent de super-héros queers ! Mais au cinéma, ils sont toujours relégués au "placard"... quand ils ne deviennent pas soudainement hétéros ! TÊTU a dressé une liste de personnages queers qu'on rêverait de voir sur grand écran !

1. Véga/Jean-Paul Beaubier

https://twitter.com/LakelPruitt/status/1002610602936655872
Véga (ou Northstar, dans la version originale), de son vrai nom Jean-Paul Beaubier, est un X-Men avec des super-pouvoirs totalement discos : il peut voler et contrôler la lumière ! Créé en 1979, il fait son coming-out en 1992 dans le numéro #106 de la Division Alpha et devient ainsi l'un des premiers super-héros ouvertement gays de Marvel. Vingt ans après cette révélation, le héros fait à nouveau parler de lui en épousant son compagnon, Kyle Jinadu, en 2012... soit trois ans avant que la Cour suprême des Etats-Unis ne légalise le mariage pour les couples de même sexe ! Comme quoi, Marvel sait parfois être en avance sur son temps...

2. Iceberg/Bobby Drake


Iceberg, le mutant capable de projeter de la glace sur ses ennemis, est lui aussi gay. Si ce détail de sa personnalité n'apparaît pas dans la version cinéma de la saga des X-men, pour une fois, ce n'est pas de la faute des scénaristes hollywoodiens. Le super-héros n'a fait son coming-out qu'en 2015, dans le numéro 40 des comics All-New X-Men, soit un an après sa dernière apparition au cinéma dans « X-Men: Days of the Future Past ». Dans le comics, c'est au cours d'une discussion avec la mutante Jean Grey (la fille reloue qui peut lire dans vos pensées, même quand on ne lui a rien demandé), que le jeune Bobby Drake affirme son homosexualité.

3. Mystique/Raven Darkhölme


Mystique, la redoutable super-méchante, peut changer d'apparence à sa guise. Si dans les films, elle semble avoir de sérieux penchants pour Magnéto, dans la BD, elle aurait entretenu eu une longue relation amoureuse avec une autre mutante, Destiny, dans les années 80. Une histoire d'amour restait implicite dans les planches de Marvel sans doute en raison de la morale de l'époque. Les deux femmes ont pourtant élevé ensemble une fille, la mutante Malicia, ce qui fait d'elles l'un des premiers exemples de super-parents LGBT+ !

4. Miss America/America Chavez

https://twitter.com/spideynpool/status/1018013462767767553
Non contente de savoir voler, courir vite et de posséder une force surhumaine, America Chavez a deux autres super-pouvoirs : elle est latino et lesbienne ! C'est d'ailleurs la première femme queer et racisée de l'univers Marvel à obtenir sa propre série de comics, en 2017.
La jeune héroïne de 18 ans est apparue pour la première fois en 2011 dans le comics « Vengeance #1 ». Si elle n'a jusqu'ici jamais été portée à l'écran, elle devrait prochainement apparaître dans un court-métrage d'animation, produit par Marvel. Espérons qu'elle ne vire pas hétéro dans le feu de l'action...

5. Karma/Xi'an Coy Manh


Au sein de l'univers des X-Men, la mutante lesbienne Karma occupe une place de choix. En effet, elle est l'un des membres fondateurs des "New Mutants", qui donne son nom à la série de comics. Son pouvoir lui permet, à la manière de Jean Grey ou du Professeur Xavier, de prendre le contrôle de l'esprit d'une personne ou d'un animal. Personnage cardinal de la BD, notamment dans la série « Days of Future Past », elle est purement et simplement oubliée par le réalisateur Bryan Singer lors de son adaptation sur grand écran, en 2014. « Karma is a bitch... »

6. Moondragon/Heather Douglas

https://twitter.com/DonMiviso/status/554828539246415872
Puissante mentaliste, Moondragon est également bisexuelle. Elle émerge une première fois dans un comics d'Iron Man, avant de faire des apparitions plus régulières dans les « Avengers » et les « Gardiens de la Galaxie ». Il s'agit en fait de la fille de Drax le Destructeur, la montagne de muscle intellectuellement limitée de « Gardiens de la Galaxie ». Mais si son père est l'un des piliers de la saga au cinéma, Moondragon, elle, n'est toujours pas prévue au programme...

7. Daken


Si la mort de Hugh Jackman vous a brisé le coeur dans le film « Logan », consolez-vous : Wolverine a un fils bisexuel ! Introduit pour la première fois en 2007, dans la série « Wolverine Origins », Daken est présenté comme un mutant qui a les mêmes griffes et capacités de guérison que son père, mais possède un petit truc en plus : il produit des phéromones capables de manipuler n'importe qui. Un pouvoir dont il se sert pour coucher aussi bien avec des femmes qu'avec des hommes. En 2017, il a été classé sixième dans le classement des « 50 hommes les plus sexys dans les comics ». Un titre qui, apparemment, ne suffit pas pour décrocher une adaptation au cinéma...
 

8. Hulkling/Theodore Altman et Wiccan/Billy Kaplan

https://twitter.com/LakelPruitt/status/1003367143776219136
Pour rajeunir et ouvrir son lectorat, Marvel créé en 2005 « Young Avengers ». Parmi cette nouvelle génération de super-héros, un couple d'ados gays fait son apparition : Hulkling et Wiccan. Le premier est le fils de Captain Marvel. Il possède une force surhumaine et, comme Hulk, devient tout vert lorsqu'il n'est pas content. Le deuxième est l'enfant du couple formé par la Sorcière rouge et Vision. Il a hérité des pouvoirs magiques de sa mère mais pas de celui d’apparaître à l'écran, contrairement à ses parents...

9. Shatterstar


Apparaissant pour la première fois dans la série de comics « New Mutants », en 1991, le mutant bisexuel Shatterstar est un guerrier à la force surhumaine. Il a eu le droit à une (courte) apparition dans le deuxième volet des aventures de « Deadpool », qui n'a cependant pas permis de mettre en lumière son orientation sexuelle. Dommage !
Pourtant « Deadpool 2 » est le premier (et jusqu'ici le seul) film émanant de l'univers Marvel montrant un couple queer à l'écran. Dans cette suite, la X-woman Negasonic Teenage Warhead nous présente sa petite amie, Yukio. Mais comme par hasard, le film est une franchise produite par la 20th Century Fox...

10. Ayo


Salué comme le premier film Marvel avec un héros noir, « Black Panther » a également failli être le premier film Marvel à mettre en scène un couple de lesbiennes ! Dans la série de comics « World of Wakanda », le personnage d'Ayo, jouée dans le film par l'actrice Florence Kasumba, vit une intense histoire d'amour avec une autre guerrière : Aneka.
D'après le magazine américain Vanity Fair, une première version du film contenait bien une scène de drague entre Ayo et la cheffe de l'armée spéciale du Wakanda, Okoye (jouée par la comédienne Danai Gurira). Mais la scène fût, étrangement, coupée au montage...
Même sort pour Valkyrie, le personnage incarné par Tessa Thompson dans « Thor: Ragnarok ». Selon le site Collider, une scène la montrant dans une relation romantique avec une autre femme a été coupée au montage. L'actrice, qui a depuis fait son coming-out bisexuel, avait à l'époque tweeté à propos de son personnage : « Elle est bi. Et oui, elle se fout pas mal de savoir ce que les hommes pensent d'elle. Quelle joie de l'incarner ! ». Hélas dans le film, rien de sa bisexualité ne transparaît...


Face à ce manque de représentation, les critiques pleuvent à l'encontre des studios Marvel. Mais dans une interview au site américain Playlist, Kevin Feige, le boss de la firme détenue par Disney, l'a promis : des super-héros queers vont bientôt faire leur apparition dans un univers cinématographique Marvel jusqu'ici désespérément hétéro. Dix-huit ans après le premier « X-Men » (produit par la Fox) et dix ans après « Iron Man » (premier film des studios Marvel), il serait plus que temps...
 
Crédit photo : capture Marvel.


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail