agnès buzynVIH : des préservatifs vont être remboursés sur prescription médicale

Par Youen Tanguy le 27/11/2018
préservatifs

Une marque de préservatifs sera bientôt remboursée sur prescription médicale, a annoncé ce mardi 27 novembre la ministre de la Santé Agnès Buzyn.

MISE A JOUR : Contrairement à ce que nous vous indiquions dans un premier temps, ce préservatif sera pris en charge à hauteur de 60% par l'Assurance maladie. Les 40% restants devraient "très certainement" être pris en charge, intégralement ou partiellement, par les mutuelles complémentaires, nous indique le service presse du laboratoire Majorelle, sans garantir que ce soit le cas.

Environ 6000 personnes découvrent leur séropositivité chaque année en France. "Une tendance stable en 2017", a déclaré la ministre de la Santé Agnès Buzyn au micro de France Inter ce mardi 27 novembre.

Et pour tenter de faire baisser ce chiffre, la ministre a annoncé qu'une marque de préservatifs - de la marque Eden (laboratoire Majorelle) - sera remboursée sur prescription médicale à partir du 10 décembre 2018. "On pourra maintenant (...) quand on est une femme ou un homme, aller voir son médecin et avoir des préservatifs remboursés sur prescription médicale", a-t-elle dit.

"La délivrance, sous forme de boîtes de 6, 12 ou 24 préservatifs, s’effectuera en officine de pharmacie sur présentation d’une prescription d’un médecin ou d’une sage-femme", précise le communiqué de presse du ministère de la Santé.

Selon le communiqué de presse du laboratoire Majorelle, ce préservatif - proposé en taille classique ou XL - sera pris en charge à hauteur de "60% par l'Assurance maladie sur la base d’un prix de vente s’élevant à 1,30€ * la boîte de 6, 2,60€  la boîte de 12 et 5,20€ TTC la boîte de 24".

Les 40% restants devraient "très certainement" être pris en charge, intégralement ou partiellement, par les mutuelles complémentaires, précise à TÊTU le service presse du laboratoire Majorelle, sans être en mesure de l'assurer avant la mise en place effective de cette mesure, le 10 décembre prochain.

préservatifs

"C'est une chance de plus"

Ces préservatifs pourront notamment être prescrits lors de "consultations de prévention gratuites pour les adolescents entre 15 et 17 ans". "Ce sera un bon endroit pour prescrire ces préservatifs et pour faire que les adolescents passent le cap de l'achat", précise Agnès Buzyn.

À LIRE AUSSI : VIH : une personne séropositive sur deux a renoncé à avoir des enfants

Et d'ajouter  : "C’est une chance en plus. Une chance pour les médecins d’en parler avec les patients et les jeunes, mais aussi une chance pour certains d'accéder à quelque chose de trop cher pour eux. Devoir acheter une boite de préservatifs à trois, quatre ou cinq euros, ça a un coût pour un ado".

Précisons qu'une boite de préservatifs vendue en pharmacie ou en grande surface se trouve plutôt aux alentours de dix euros. D'autres moyens de prévention sont déjà remboursés par la Sécurité sociale, c'est notamment le cas de la PrEP.

*Les prix sont affichés TTC

Crédit photo : Majorelle