pape françoisLe pape François inquiet qu'une "mode" de l'homosexualité gagne l'Eglise

Par Romain Burrel le 01/12/2018
pape françois théorie du genre

Dans un livre d'entretien paru ce samedi 1er décembre 2018 en Italie, le Souverain pontife s'est dit "inquiet" par la "mode" de l'homosexualité dans l'Eglise. Celui que l'on présente souvent comme un "pape moderne" a également exhorté les prêtres homosexuels à rester célibataire ou à quitter leur sacerdoce...

"Aujourd’hui la mode c’est les gays, on est envahi de gays !" On se souvient de ces propos tenus par Christine Boutin sur l'antenne de RMC en 2013 réagissant à la Palme d'or attribuée au film "La vie d'Adèle". Et bien le pape François semble penser la même chose au sein de l'Eglise.

Dans un livre d'entretiens paru samedi en Italie, l'actuel patron du Vatican s'est dit "inquiet" du nombre de prêtres et de religieux gays, estimant que l'Eglise catholique risquait d'être gagnée par la "mode" de l'homosexualité.

"L'homosexualité est une question très grave qui doit faire l'objet d'un discernement adéquat des candidats" à la prêtrise et à la vie religieuse, a déclaré le pontife argentin dans ce livre intitulé "La force d'une vocation", qui doit être publié dans dix langues. "Dans nos sociétés, il semble même que l'homosexualité soit à la mode et cette mentalité, d'une certaine manière, influe aussi sur la vie de l'Eglise", a-t-il ajouté. "C'est quelque chose qui m'inquiète".

Détecter les "tendances" des séminaristes...

Dès son élection en 2013, le pape François a adopté un ton plus accueillant avec les homosexuels, lançant son désormais célèbre "qui suis-je pour juger ?" et en recevant des couples gays. Mais sa position sur l'homosexualité reste celle de l'Eglise.

A LIRE AUSSI : Le pape conseille la psychiatrie aux enfants chez qui les parents décèleraient « des penchants homosexuels »

Un document officiel de 2005 interdit l'accès à la prêtrise à tout homme présentant des tendances homosexuelles, même si de nombreux évêques choisissent de fermer les yeux, en particulier en raison de la chute drastique des vocations dans une grande partie du monde occidental.

Dans le livre d'entretiens, le pape François demande cependant aux responsables des séminaires et des noviciats de garder les yeux ouverts et de détecter même les candidats susceptibles de développer "plus tard" ces tendances.

"Pas de place" dans l'Église pour les prêtres homos

"Dans la vie consacrée et la prêtrise, il n'y a pas de place pour ce type d'affection. C'est pourquoi l'Eglise recommande que les personnes ayant ce type de tendance profondément ancrée ne soient pas acceptées dans le ministère ou la vie religieuse", explique le pontife argentin.

Les homosexuels qui sont déjà prêtres, religieux ou religieuses "doivent être incités à vivre intégralement le célibat, et surtout à être parfaitement responsables, en cherchant à ne jamais créer de scandale dans leur communauté ou parmi les fidèles en vivant une double vie", ajoute le pape François. "Il vaut mieux qu'ils abandonnent le ministère ou la vie consacrée plutôt que de vivre une double vie", insiste-t-il.

A LIRE AUSSI :Abus sexuels dans l’Église : un sommet inédit au Vatican en février 2019

Cet été, le Vatican a été fortement secoué par la démission du cardinal Theodore McCarrick, 88 ans, ex-archevêque de Washington, accusé d'agressions sexuelles sur un adolescent remontant aux années 1970. Le pape a ordonné une enquête approfondie dans les archives du Saint-Siège pour comprendre comment cet homme qui invitait régulièrement des séminaristes et des jeunes prêtres dans son lit avait pu faire une si prestigieuse carrière.

Mais malgré les scandales de pédophilie qui se multiplient au sein du clergé, l'urgence pour le pape François est de chasser les homosexuels dans les rangs de l'Eglise...