Etats-Unis : Bernie Sanders, candidat LGBT-friendly aux élections présidentielles

A 77 ans, et après sa défaite en 2016, on pensait que Bernie Sanders se retirerait de la vie politique. Le sénateur socialiste vient pourtant d'annoncer sa candidature pour 2020. Son programme, qui vise entre autres à combattre le racisme, le sexisme et l'homophobie, s'oppose à celui de Donald Trump.

Battu aux primaires démocrates par Hillary Clinton en 2016, Bernie Sanders n'abandonne pas pour autant. Dans une vidéo parue le 19 février, l'homme politique a annoncé être candidat aux élections présidentielle américaines 2020. Une bonne nouvelle pour la communauté LGBT+ américaine.

En effet, le candidat -extrêmement populaire auprès des jeunes-, s'était illustré par un programme moderne, inclusif, qui promettait de combattre les inégalités il y a quatre ans.

Un engagement toujours d'actualité. "Notre campagne propose de redoubler d'effort pour mettre fin au racisme, sexisme, à l'homophobie, la bigoterie religieuse et toutes les formes de discriminations", a-t-il déclaré dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux.

Impliqué de longue date pour les droits des personnes LGBT+

A LIRE AUSSI : Midterms aux Etats-Unis : il n’y a jamais eu autant de candidats LGBT

Son implication de longue date en faveur des droits LGBT+ lui vaut d'être un des candidats favoris des personnes queer. Dès 1983, il avait soutenu la "gay pride" de Burlington (Vermont) en tant que maire de la ville. "On doit tous être engagés pour le respect mutuel des styles de vie des uns et des autres", avait-il alors dit. En 1995, il avait défendu le droits des homosexuel.les à servir dans l'armée face au républicain Duke Cunningham.

Il s'est également battu en faveur de l'union civile, puis du mariage pour tous. "Au cours de ses décennies de service public, Bernie a voté contre les mesures qui portaient atteinte aux droits de la communauté LGBTQ et a soutenu celles qui la protègent des discriminations", abondent les supporters de Bernie Sanders sur le site FeelTheBern. S'il est élu président, il promet en tout cas de faire de la lutte pour l'égalité une priorité.

Crédit photo : Affiche campagne 2016


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail