facebook

Etats-Unis : une école catholique refuse l’admission de l’enfant d’un couple de même sexe

Geneva manif lgbt

Une école catholique du Kansas s'est retrouvée sous le feu des critiques après avoir refusé l'admission d'un enfant d'un couple de parents de même sexe.

Refus catégorique. Une école catholique du Kansas, un état du Midwest des Etats-Unis, a refusé l'admission d'un enfant, au motif que ses parents sont deux hommes. De l'homophobie pure et simple, motivée par des arguments pour le moins étranges.

Le pasteur de l'école catholique de St. Ann dans une ville du Kansas, a envoyé le mois dernier une lettre aux parents de l'enfant, qui devait intégrer la maternelle, pour leur exprimer les raisons de ce refus. Selon ce dernier, il y a un gros risque de "conflit" pour l'enfant entre l'homophobie qu'il pourrait vivre à l'école et l'environnement inclusif et positif à la maison.

"Selon l'archidiocèse, l'ouverture des unions civiles aux couples de même sexe ne rentre pas en conformité avec les enseignements de l'Eglise. Les parents ne peuvent pas se comporter en tant qu'exemples au yeux de l'Eglise", a-t-il notamment écrit dans la lettre. 

A LIRE AUSSI : Trump félicite Karen Pence pour son travail dans une école anti-LGBT 

Une pétition lancée

Une pétition a été écrite par certains parents d'enfants scolarisés dans cette école. Tous et toutes demandent à l'établissement de reconsidérer sa décision. "Nous pensons que le fait de refuser l'accès à l'école à un enfant de Dieu, au motif que l'union de ses parents n'est pas en accord avec les enseignement de l'Eglise, représente un manque de compassion et de merci par rapport au message du Christ", ont-ils écrit.

A LIRE AUSSI : Etats-Unis : l'Eglise épiscopale dit "oui" au mariage pour tous dans tous ses diocèses

Mais l'école leur a répondu dans un communiqué publié en ligne. Et pour l'établissement, si "les individus étant attirés par les personnes du même sexe doivent être traités avec dignité", la décision reste ferme est définitive,. L'enfant n'intégrera pas l'établissement.

"Les enseignements de l'église sur le mariage sont clair et ne sont pas altérés par les lois de la société civile", écrit la surintendante du diocèse, Kathy O'Hara.

Crédit photo : creative commons. 


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail