Patrice Evra visé par une enquête pour injures à caractère homophobe

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour « injures à caractère homophobe » visant Patrice Evra. Le joueur avait lancé des insultes contre le PSG après la défaite des Parisiens contre son ancien club de Manchester United en Ligue des champions.

Patrice Evra enfin visé par une enquête. C’est en tout cas ce qu’a affirmé une source judiciaire à l’AFP lundi 1er avril. L’ancien défenseur et capitaine de Manchester United, Patrice Evra, s’est déchaîné sur les réseaux sociaux après la victoire des Mancuniens contre le PSG en huitièmes de finale de la Ligue des champions. Il a déversé tout un flot d’insultes dans une vidéo publiée sur le réseau social Snapchat, le 18 mars.

« Paris vous êtes des pédés, criait-il dans la vidéo à de nombreuses reprises avant de poursuivre, ici c’est les hommes qui parlent ! » Il s’en était ensuite pris à Jérôme Rothen, joueur du club parisien.

À LIRE AUSSI : Insultes homophobes, menaces… : le PSG condamne les propos choquants de Patrice Evra

Procédure de sanctions

L’enquête a été ouverte par le parquet de Paris à la suite d’une plainte déposée le mardi 26 mars par les associations de défense des droits LGBT+ Mousse et Stop Homophobie, soutenues par le collectif de lutte contre l’homophobie dans le sport Rouge Direct. Elle a été confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) de la police judiciaire parisienne.

À LIRE AUSSI : Deux associations portent plainte contre Patrice Evra pour injures publiques à caractère homophobe

« C’est une très grande satisfaction pour notre collectif Rouge Direct », a réagi auprès de l’AFP Julien Pontes, porte-parole du collectif, saluant « la rapidité de la réaction du parquet de Paris, qui a décidé que la loi s’appliquerait à M. Evra ».

« Avec un peu de volonté, on arrive à enclencher des procédures de sanction qui ne sont jamais enclenchées dans le monde du football », s’est-il félicité, disant attendre « une peine exemplaire » dans cette affaire.

À LIRE AUSSI : Homophobie dans le foot : « On n’éduquera pas les supporters en les virant des stades »

Crédit photo : BERTRAND LANGLOIS / AFP. 

Puisque vous êtes ici… Nous avons une petite faveur à vous demander.

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire TÊTU et nous en sommes très fier.e.s. Mais vous le savez sûrement, faire du bon journalisme, un journalisme LGBT différent, honnête, de qualité, et critique coûte de l’argent.Et contrairement à la majorité des médias, TÊTU n’appartient pas à un grand groupe de presse. TÊTU est un média indépendant. Si vous aimez ce que vous trouvez dans nos pages. Si vous pensez qu’un média LGBT+ doit exister en France. Si vous êtes exigeant et voulez découvrir des contenus plus ambitieux. Aidez-nous à faire un bon média.

Abonnez-vous à TÊTU à partir de 5,90€/mois. Merci !


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail