facebook

Entre déambulation et réappropriation de l’espace urbain, voici le premier clip très queer d’Esther

EXCLU TÊTU - La Dj et productrice toulousaine Esther dévoile le clip du morceau "Small Black Cat On Large White Canvas". Une déambulation dans les milieux underground sur fond de basses breakées, à découvrir sur TÊTU.

Assise sur le lit sur fond de lumière rouge. Elle fume une cigarette et semble se préparer. Mais voilà que les basses sonnent le glas. Elle se met en route et sort dans la rue.

On suit la performeuse Elvire, une femme transgenre, dans une déambulation qui commence le jour et se finit la nuit. Une marche qui souligne la réalité triviale de notre quotidien dans laquelle le mouvement des corps apparaît comme un combat contre l'ennui. Véritable plongeon au sein de la culture underground, le clip se termine en club, forcément. La performeuse s'adonne à des pas de voguing sur fond de techno lourde.

Performance trans-disciplinaire

Pour son tout premier clip, réalisé par Alosthead, la DJ et productrice toulousaine Esther nous livre une performance trans-disciplinaire située à mi-chemin entre danse et musique. Le son est industriel, texturé. La basse, organique. Cette jeune productrice va a l'essentiel, en nous offrant une techno breakée aux influences britanniques.

Fondatrice du collectif Doum Records, l'artiste, queer et engagée a également fait les premières parties de DJ comme Marcel Dettmann ou l'iconique Manu le Malin. Une raison de plus pour la suivre de très près.

Son premier EP, "Movement for the death of the kitten" sortira le 15 mai prochain. 

Crédit photo : capture d'écran YouTube. 


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail