Cinq beaux livres pour enfants qui parlent d’homoparentalité

Expliquer l'homoparentalité aux enfants, qu'il s'agisse d'adoption, de GPA ou de PMA, peut parfois sembler compliqué. C'est pourtant le défi que se sont donnés ces cinq petits livres illustrés, sélectionnés par TÊTU !

"Jean a deux mamans" - Ophélie Texier

Crédit photo : L'Ecole des loisirs.

"Mes deux mamans s'aiment comme un papa et une maman." Jean le petit loup en salopette jaune raconte comment ses deux mamans s'occupent de lui. Il énonce les rôles de chacune : Jeanne l'a porté dans son ventre pendant que Marie, sa deuxième mère, faisait des travaux pour son arrivée. L'une lui a appris à pécher et l'autre à cuisiner... Et quand il a un chagrin, les deux sont là pour le réconforter. Jean a tout ce qu'il faut pour bien grandir, ce qui prouve, une fois de plus, que l'importance est d'abord d'être un bon parent - comme le montrait une vidéo de "SOS Homophobie", sortie en octobre dernier. Une façon intelligente d'aborder le thème de la PMA.

A LIRE AUSSI : « L’égalité n’attend pas » : SOS Homophobie lance une campagne sur la PMA pour toutes

"Jean a deux mamans" fait partie de la série "Les petites familles" de l'Ecole des Loisirs, qui met en avant différents modèles parentaux. Ce livre coloré au fond violet, à la ligne épaisse, est parfaitement adapté pour expliquer l'homoparentalité aux plus jeunes (2-5 ans).

"Jean a deux mamans" - Ophélie Texier - L'Ecole des loisirs - 7,70 euros.

 

"Mes deux papas" - Juliette Parachini-Deny et Marjorie Béal

Crédit photo : Des ronds dans l'O.

Tom et Enzo sont deux oiseaux qui s'aiment et qui aimeraient beaucoup avoir un bébé. Un jour, ils trouvent un oeuf abandonné dans un nid et décident de s'en occuper en attendant le retour de ses parents : ils le protègent de la pluie, du soleil... Mais les parents ne reviennent pas. Tom et Enzo adoptent alors le petit oiseau, qu'ils appellent Lilou.

A l'école, Oscar lui demande pourquoi elle a deux papas. Tom et Enzo expliquent alors à leur fille qu'ils s'aiment et qu'ils l'aiment, et qu'elle est leur fille "pour toujours". Ce livre des Ronds dans l'O, aux dessins stylisés jouant avec des touches de couleurs, aborde de manière juste et simple l'adoption par les couples homosexuels. Lilou n'a pas une famille comme les autres, mais elle est heureuse car ses papas s'occupent très bien d'elle.

"Mes deux papas" - Juliette Parachini-Deny et Marjorie Béal - Des ronds dans l'O - 10 euros.

A VOIR AUSSI :Où sont les familles LGBT dans les livres pour enfants ? Coup de gueule de l’illustratrice Muriel Douru

 

"Le voyage de June" - Sophie Kovess-Brun et Sandrine Revel

Crédit photo : Des ronds dans l'O.

June est une petite fille curieuse qui ne tient pas en place. Dans le train pour aller chez son papy et sa mamie, elle demande à l'une de ses mamans de l'accompagner se promener. A travers des dessins tendres aux couleurs pastels, et au fil du voyage, elle découvre tout un monde : le wagon des cheveux argentés, le wagon où tout le monde dort et le celui qui sent le croque monsieur... Les deux mamans de June ne forment que la toile de fond et non le cœur même de l'histoire. Une belle manière de normaliser complètement l'homoparentalité.

"Le voyage de June" - Sophie Kovess-Brun et Sandrine Revel - Des ronds dans l'O - 12 euros.

 

"Dis... mamanS" - Muriel Douru

Crédit photo : Editions gaies et lesbiennes.

Muriel Douru est une pionnière. En 2003, elle signe l'un des premiers livres sur l'homoparentalité, pour les Editions gaies et lesbiennes (aujourd'hui dissoutes). Dans "Dis... mamanS", Théo est confronté aux regards de ses camarades de classe quand ils apprennent qu'il a deux mamans. Pauline se moque de lui et dit qu'une famille c'est "un papa et une maman" (rappelant le triste slogan réac' de la "Manif pour tous"), alors la maîtresse intervient pour décrire les différentes familles : hétéro, homo, monoparentale...

Chaque élève va ensuite évoquer sa famille. Evidemment, elles sont toutes différentes les unes des autres. Les dessins enfantins et les textes courts délivrent un vrai message : tous les modèles de familles existent et sont valides.

"Dis... mamanS" - Muriel Douru - Editions gaies et lesbiennes - 7,90 euros.

A LIRE AUSSI : Fermetures en cascades, baisse des ventes… : les maisons d’édition LGBT+ dans la tourmente

 

"Les papas de Violette" - Emilie Chazerand et Gaëlle Souppart

Crédit photo : Gautier Languerau.

Les enfants sont parfois cruels, et à l'école les camarades de Violette se moquent d'elle car elle a deux papas. Ils lui disent que c'est "dégoûtant" et qu'"un garçon qui aime un garçon c'est une maladie"... Des clichés terribles qui leur ont été véhiculés par les adultes. Mais Violette aime ses deux parents. En rentrant chez elle, elle observe ses papas qui n'ont pas l'air "malades" du tout. Ils l'aiment très fort, mais elle est triste car ils ne viennent jamais la chercher ensemble, à cause du regard des autres.

Cet ouvrage, qui joue astucieusement avec les couleurs vives et le noir et blanc, est destinée aux enfants un peu plus grands car les textes sont plus longs. Une très bonne lecture qui peut tout de même être comprise par les petits (de 3 à 6 ans).

"Les papas de Violette" - Emilie Chazerand et Gaëlle Souppart - Gautier Languerau - 10,50 euros.

Crédit photo : TÊTU.


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail