Morgan, agressé en Charente : « J’ai vécu en Tunisie et à Paris, c’est la première fois que ça m’arrive »

Un jeune homme a porté plainte pour agression à caractère homophobe après avoir été violemment pris à partie par un voisin à Cognac, en Charente, le 27 avril. Il témoigne auprès de TÊTU.

Morgan, 27 ans, est encore sous le choc quand il se confie à TÊTU. Samedi 27 avril, lui et son compagnon ont été victime d'une violente agression homophobe, à Cognac, en Charente.

Vers 21 heures, il sortait de chez lui avec son copain quand un voisin s'est déchaîné sur eux. "Il n'arrêtait pas de nous insulter d''enculés', de 'pédés', et il nous a balancé des bouteilles en verre de chez lui", raconte Morgan, plus connu sur Instagram sous le nom de James Godrick.

Les deux jeunes hommes ont continué à marcher. "Mais après une vingtaine de mètres, j'ai vu quelqu'un courir vers nous. C'était lui. Il m'a fait un croche-patte par derrière", poursuit Morgan. Ce dernier confie alors son sac à son compagnon et lui dit d'aller se réfugier dans un bar. Son voisin continue et l'agresse physiquement. Le jeune homme riposte en lui assénant un coup de poing, avant que les serveurs du bar à côté n'interviennent pour le protéger. Les autres personnes présentes n'ont pas bougé. "Il m'a arraché ma montre, mon t-shirt. Il voulait vraiment me casser le bras", décrit Morgan, encore très choqué.

"C'est la première fois que ça m'arrive"

Morgan a déposé plainte le soir-même, avant d'aller faire constater ses blessures aux urgences. De cette altercation avec ce voisin qu'il croisait de temps à autre mais ne connaissait pas, il est sorti sérieusement amoché : des excoriations au bras gauche, des douleurs, notamment lombaires, et huit jours d'interruption temporaire de travail (ITT). Mais Morgan garde aussi d'importantes séquelles psychologiques, ainsi qu'une grande tristesse. "J'ai vécu en Tunisie pendant cinq ans, ainsi qu'à Paris, et je n'avais jamais subi de propos ou d'agression homophobes. C'est la première fois que ça m'arrive", regrette-t-il.

Le même week-end, un deuxième homme du même âge a déclaré avoir été victime d'une agression à caractère homophobe, selon La Charente Libre. Il se serait fait foncer dessus par une voiture à Saint-Yrieix, à une centaine de kilomètres de Cognac.

Selon une source policière contactée par TÊTU, l'individu ayant agressé Morgan a été interpellé. Il présentait un taux d'alcoolémie élevé quand il a été placé en garde à vue puis entendu, avec 1,08 mg/l d'air expiré. Il a été remis en liberté, avec une convocation devant le tribunal correctionnel d'Angoulême le 5 novembre prochain. Le caractère homophobe de l'agression a bien été retenu : l'homme devra répondre de faits de "violences volontaires n'ayant pas entraîné d'ITT supérieure à huit jours", commis "à raison de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre de la victime".

A VOIR AUSSI : VIDEO. Agression transphobe place de la République : « J’avance et je m’assume pleinement », témoigne Julia

Crédit photo : Instagram / James Godrick.


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail