cinémaLes douze films sélectionnés à Cannes que l'on a (très) hâte de voir

Par Alexis Patri le 12/05/2019
Matthias et Maxime cannes

La 72ème édition du festival de Cannes se tient du 14 au 25 mai. Parmi les films de la sélection officielle, TÊTU a repéré douze long-métrages qui nous font frétiller d'impatience.

Douze. Vous avez bien lu : nous avons repéré douze long-métrages à voir très vite parmi la sélection du festival de Cannes. Ces films sont présents dans les trois catégories de la sélection officielle : "en compétition", "un certain regard" et "hors-compétition". Un déluge d'acteurs et d'actrices que nos coeurs s'emballent de retrouver.

Au programme, huit films queer de par leur histoire et/ou leur réalisateur. Ils vont du très attendu "Matthias et Maxime" de Xavier Dolan au moins médiatisé "Port Authority" de Danielle Lessovitz qui nous plonge dans la culture ballroom. Sans oublier quatre films moins LGBT+ au premier abord, comme le "Sibyl" de Justine Triet dont le casting excite notre fibre cinéphile.

A LIRE AUSSI : Six films à aller voir absolument en mai

1. "Matthias et Maxime", de Xavier Dolan (en compétition)

Quelques mois après "Ma vie avec John F. Donovan", notre chouchou Xavier Dolan revient avec "Matthias et Maxime". Le réalisateur gay y explore la relation ambigüe entre deux amis d'enfance. On retrouve au casting Catherine Brunet, déjà vue (et aimée) dans la série franco-québécoise "Féminin/Féminin ».

"Matthias et Maxime" sortira prochainement en salles.

Cannes
Crédit photo : Shayne Laverdière

2. "Portrait de la Jeune Fille en Feu", de Céline Sciamma (en compétition)

Adèle Haenel et Noémie Merlant ("Le Ciel Attendra") sont réunies devant la caméra de la réalisatrice lesbienne Céline Sciamma. "Portrait de la Jeune Fille en Feu" raconte le parcours d'Héloïse, jeune fille rebelle qui refuse son destin d'épouse dans la France du XVIIIème siècle et de sa relation avec la jeune peintre Marianne.

"Portrait de la Jeune Fille en Feu" sort en salles le 18 septembre 2019.

Adèle Haenel portrait de la jeune fille en feu Céline Sciamma cannes
Crédit photo : Copyright Pyramide Distribution

3. "Douleur et Gloire", de Pedro Almodóvar (en compétition)

Pedro Almodóvar offre à Cannes son film le plus intime. Une auto-fiction sur la vie d'un réalisateur gay en plein doute à l'approche de la soixantaine. L'espagnol obsédé par le rouge y est incarné par un bel Antonio Banderas grisonnant.

"Douleur et Gloire" sort en salles le 17 mai 2019. 

4. "Roubaix, une Lumière", de Arnaud Desplechin (en compétition)

Arnaud Desplechin fait avec "Roubaix, une Lumière" un tour du côté du thriller policier. Un film où il a le génie de réunir Sarah Forestier et Léa Seydoux, amantes alcooliques et toxicomanes. Le couple tourmené, arrêté pour le meurtre d'une vieille voisine, partage notamment l'écran avec Roschdy Zem.

"Roubaix, une Lumière" sortira prochainement en salles.

roubaix une lumière Léa Seydoux Sarah forestier
Crédit photo : Shanna Besson

5. "Frankie", d'Ira Sachs (en compétition)

Le réalisateur gay Ira Sachs a choisi Isabelle Huppert pour son nouveau film "Frankie". Un drame où une célèbre actrice française dont les jours sont comptés part passer ses dernières vacances avec ses proches dans la commune littorale de Sintra, au Portugal.

"Frankie" sort en salles le 28 août 2019

isabelle Huppert Frankie cannes
Crédit photo : SBS Distribution

6. "Port Authority", de Danielle Lessovitz (un certain regard)

La culture ballroom continue de marquer son empreinte auprès du grand public. Avec "Port Authority", la réalisatrice Danielle  Lessovitz explore l'histoire entre la blogueuse Wye et Paul, fraîchement débarqué de la campagne. Un amour naissant qui va confronter le jeune homme à ses propres préjugés transphobes.

"Port Authority" sortira prochainement en salles.

port authority cannes
Crédit photo : Madeleine Films

7. "Chambre 212", de Christophe Honoré (un certain regard)

De retour après "Plaire, Aimer et Courir Vite", le réalisateur gay Christophe Honoré rassemble pour "Chambre 212" un casting brillant : Carole Bouquet, Chiara Mastroianni, Benjamin Biolay, Vincent Lacoste et Camille Cottin. Cinq stars du cinéma français réunies pour raconter l'histoire d'un couple à la dérive après 20 ans de mariage.

"Chambre 212" sort en salles le 30 octobre 2019.

Chambre 212 cannes
Crédit photo : Jean Louis Fernandez

8. "Rocketman" de Dexter Fletcher (hors-compétition)

Il sort (enfin) à la fin du mois, et les chanceux présents à Cannes le découvriront quelques semaines avant nous. Présent hors-compétition, "Rocketman" est le très attendu biopic sur la star gay Sir Elton John. C'est Taron Egerton qui incarne le chanteur britannique, accompagné notamment de Richard Madden (Robb Stark dans "Game of Thrones").

"Rocketman" sort en salles le 29 mai 2019.

A LIRE AUSSI : Nouvelles révélations de Taron Egerton sur les scènes de sexe de Rocketman

9. "Sibyl", de Justine Triet (en compétition)

Un film moins queer, mais que l'on attend avec impatience. Justine Triet ("Victoria") rassemble pour "Sibyl" un casting très alléchant. Un nouveau film où une psychologue se retrouve intégrée à un trio amoureux entre un acteur, une actrice et une réalisatrice, en plein tournage chaotique. Justine Triet retrouve Virginie Efira, accompagnée - pardonnez du peu - de Gaspard Ulliel, Niels Schneider, Paul Hamy, Adèle Exarchopoulos et Laure Calamy ("Dix Pour Cent").

"Sibyl" sort en salles le 24 mai 2019.

10. "Mektoub, My Love : Intermezzo", d'Abdellatif Kechiche (en compétition)

Avec "Mektoub, My Love : Intermezzo", le réalisateur Abdellatif Kechiche offre une suite ambitieuse à l'exploration amoureuse entamée dans "Mektoub, My Love : Canto Uno". Quatre heures de cinéma où nous retrouverons avec émotion Salim Kechiouche ("Le Fil", "Le Clan", "Grande école", "La vie d'Adèle"), l'excellent acteur sous-employé par le cinéma français.

"Mektoub, My Love : Intermezzo" sortira prochainement en salles.

"Mektoub, My Love : Intermezzo" cannes
Crédit photo : Pathé Distribution

11. "La Femme de Mon Frère", de Monia Chokri (un certain regard)

L'actrice dolanienne et réalisatrice Monia Chokri dévoile à Cannes son premier long-métrage. "La Femme de Mon Frère". Celui-ci s'annonce comme une très bonne comédie contemporaine, dont la bande son et la photographie pastel font un clin d'oeil à la légèreté des années 1960. On y retrouve notamment Anne-Élisabeth Bossé (aperçue dans "Les Amours Imaginaires") et Niels Schneider.

"La Femme de Mon Frère" sort en salles le 26 juin 2019.

12. "The Dead Don't Die", de Jim Jarmusch (en compétition)

Film d'ouverture du festival, "The Dead Don't Die" promet d'être le plus hilarant des films de zombie. Avec un humour qui évoque parfois celui de Wes Anderson, le réalisateur Jim Jarmusch associe les icônes  Tilda Iggy Pop (en zombie) et Tilda Swinton à Chloë Sevigny, Bill Murray, Adam River, Selena Gomez et Steve Buscemi.

"The Dead Don't Die" sort en salles le 14 mai 2019.

Si vous êtes cinévore, et que vous n'en avez pas eu assez, vous pourrez aussi ajouter à votre menu les films en lice pour la Queer Palm 2019. Certains long-métrages sont d'ailleurs présents dans cette sélection alternative et dans la sélection officielle. En 2019, le cinéma queer aura donc deux fois plus de chances de briller à Cannes.

A LIRE AUSSI : Virginie Ledoyen présidera la 10e Queer Palm à Cannes

Crédit photo : Shayne Laverdière