flash cocotteUn jeune homme décède après une probable overdose dans une soirée gay

Par tetu le 03/09/2019
homme

Un homme de 21 ans est décédé dimanche 1er septembre des suites d'une probable overdose après la soirée Flash Cocotte, à Paris. Une enquête a été ouverte du chef "d'homicide involontaire".

Le drame s'est déroulé dimanche 1er septembre, en début d'après-midi. Un jeune homme de 21 ans est décédé dans un hôpital parisien des suites d'une probable overdose après avoir passé la soirée à la discothèque "Dehors Brut", boulevard Poniatowski (XIIe arrondissement), dirigée par l'ancienne équipe de la Concrète. Ce soir-là s'y tenait la célèbre soirée gay "Flash Cocotte".

Selon Le Parisien, qui relaie l'information, l'alerte a été donnée aux alentours de 4h30 du matin. Un employé de l'établissement aurait ainsi repéré la victime "en difficulté". Nos confrères de BFMTV précisent qu'il a été conduit au poste de secours où il aurait confié avoir consommé quatre "doses" d'ecstasy et une dizaine de verres de rosé avant de tomber en arrêt cardio-respiratoire.

Selon cette même source, les secours, une fois arrivés sur place, auraient réussi à faire reparti son pouls avant de le conduire à l'hôpital en état d'urgence absolue. Il est décédé quelques heures plus tard.

Un "drame insoutenable"

Dans un message posté sur Facebook lundi 2 septembre, l'équipe de Dehors Brut a fait part de sa tristesse face à ce "drame insoutenable". "Nous sommes (...) extrêmement choqués et peinons à trouver les mots face à cette situation."

Et d'ajouter : "Nous n'insisterons jamais assez sur le fait que malgré tous nos efforts, nos stands de prévention, nos équipes de secouristes constamment sur le site, les fouilles de sécurité et notre charte des valeurs que nous défendons, nous avons également besoin de vous, pour non seulement ne pas vous mettre en danger, mais également prendre soin de celles et ceux qui vous entourent pour que jamais ne se reproduise, ici ou ailleurs un tel drame."

Une enquête a été ouverte une enquête du chef d'"homicide involontaire" et confiée à la brigade des stupéfiants, a appris TÊTU du parquet de Paris. Elle devra notamment déterminer si la drogue a été achetée à l'intérieur ou à l'extérieur de la discothèque et si elle est bien responsable de la mort du jeune homme.

Contacté par TÊTU via Facebook, la Flash Cocotte nous a répondu ne pas avoir "d'autres informations que le communiqué publié par Dehors Brut".

Crédit photo : Pixabay.