La première Marche des Fiertés de Sarajevo, un évènement capital pour les LGBT bosniens

La Bosnie-Herzégovine accueillait dimanche, à Sarajevo, la première  marche des Fiertés de son histoire. Avec de nombreux enjeux pour les personnes LGBT…

« La porte s’il-vous plait! ». C’est sous ce slogan que l’on peut aussi traduire par « Je veux sortir! » et dont la version en serbo-croate est utilisée dans les transports en commun, que 2000 personnes ont défilé ce dimanche à Sarajevo, un chiffre quatre fois supérieur aux estimations. La formule est un clin d’oeil à la porte du placard dont les membres de la communauté LGBT sont dit sortir lors de leur coming out. Elle sonne également comme  un appel à l’air dans une société très conservatrice. La Bosnie, pays de 3,5 millions d’habitants au coeur des Balkans, est le dernier pays de la région à organiser une telle manifestation.

Un enjeu de visibilité

« L’invisibilité, l’isolation, le manque de reconnaissance, l’exclusion et la violence, aussi bien dans la sphère privée que publique, sont les principaux problèmes auxquels est confrontée la population LGBT en Bosnie » égrènent ses organisateurs. « La marche des fiertés est ainsi une opportunité importante pour changer ces conditions inacceptables, réduire la peur de la violence et de l’exclusion, informer le public, envoyer un message de diversité et réclamer l’égalité et la liberté. »

Sabina est bisexuelle et vit à Sarajevo. « C’est une bonne chose que les gens prennent conscience que la communauté LGBT existe, et aussi que les histoires de familles qui décident de soutenir leurs enfants se propagent. Pas seulement pour les gens qui ont fait leur coming out mais aussi pour tout ceux qui ne l’ont pas fait. Afin qu’il sachent qu’ils ne sont pas seuls et qu’ils peuvent être soutenus. », dit-elle.


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail