facebook

Trois grévistes convoqués par la RATP après des insultes homophobes

Des grévistes qui avaient proféré des insultes homophobes contre un chauffeur de bus sont convoqués ce lundi par la RATP pour connaître leur sanction. Un rassemblement de soutien est organisé, en présence notamment de Jean-Luc Mélenchon et de Philippe Martinez.

D'après Le Parisien, trois agents grévistes de la RATP vont être reçus ce lundi 13 janvier dans l'après-midi par leur direction pour un "entretien préalable à sanction", qui pourrait aller jusqu'à une révocation. Mercredi 11 décembre, une vidéo postée sur les réseaux sociaux montrait plusieurs grévistes, certains portant un gilet rouge CGT, s'en prendre à des chauffeurs de bus non grévistes à la sortie du dépôt de Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne).

Sur cette séquence largement partagée sur les réseaux sociaux, les grévistes entonnaient un chant : "On n’aime pas les (gros) suceurs de bites !" Puis ils s'approchaient d'un des chauffeurs, en train de quitter le dépôt, pour l'insulter copieusement : "(Sale) pédé ! Enculé ! Suceur de bites !" Le lendemain de la diffusion de la vidéo, la CGT-RATP avait réagi dans un communiqué condamnant des "débordements regrettables". La section syndicale avait aussi annoncé à TÊTU avoir convoqué les "militants" auteurs des insultes : "On leur a rappelé que ce n’était pas une façon de faire et qu’ils pouvaient s’exposer à des plaintes de la part du chauffeur ou de la direction."

Mélenchon et Martinez au rassemblement de soutien

Et c'est justement ce qui s'est passé. Comme l'indique Le Parisien, la RATP dit ne pas avoir pu porter plainte elle-même "car les faits mettent aux prises plusieurs de [ses] agents" ; elle a fait un "signalement au procureur de la République". En revanche, une enquête interne a été lancée. Surtout, le chauffeur de bus visé par les insultes a déposé plainte, tout comme l'association Stop Homophobie.

En amont de la convocation des trois agents par la RATP, un rassemblement de soutien est organisé à midi. La présence de plusieurs figures politiques et syndicales est annoncé : Jean-Luc Mélenchon (LFI), Olivier Besancenot (NPA), Nathalie Arthaud (LO) et Philippe Martinez (CGT). Un soutien qui n'a pas manqué de faire réagir certains internautes, comme ce militant de Stop Homophobie qui écrit sur Twitter : "Merci à la CGT, à La France insoumise, au NPA et à Lutte ouvrière de préciser leur positionnement sur l'homophobie." De leur côté, les grévistes mis en cause se sont justifiés en disant avoir repris les paroles du titre La Fuite du rappeur Vegedream.

 

Crédit photo : Wikimedia Commons / Fred Romero


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail