adele haenelVIDEO : KOMPROMAT dévoile un clip magnétique avec Adèle Haenel

Par Antoine Patinet le 05/02/2020
Adèle Haenel
S'il n'y avait qu'un clip à voir cette semaine, ce serait celui-ci. Le duo électro KOMPROMAT, formé de Vitalic et de Rebecca Warrior, avait invité Adèle Haenel sur un titre de leur dernier album "Traum Und Existenz", paru en avril 2019. Morceau qui réussit le tour de force de mélanger français et allemand, chanté et parlé, et la musique électronique à des textes poétiques, évoquant un dialogue entre deux femmes vivant une histoire d'amour.  "Les nuits sont longues, mon amante, pour une ivresse obsédante." chante Rebecca Warrior, et Adèle Haenel lui répond, en allemand "La pluie nous lave de tous nos pêchés".

Un hommage à Clouzot

Dans le clip, Claire Burger, la réalisatrice de "Victoria" et de "Party Girl" a rendu hommage au réalisateur Henri-George Clouzot, et à son film "L'Enfer". Dans cette oeuvre inachevée avec Romy Schneider, le réalisateur explorait toute une série d'effets visuels : filtres de couleurs, effets de lumières, et autres illusions d'optiques si novatrices que la société de production lui avait accordé un "budget illimité", selon le mythe véhiculé par ce film que l'on dit "maudit". Aujourd'hui encore, ce film est une référence pour beaucoup de cinéastes, et l'influence est palpable dans cet hommage proposé par la figure montante du cinéma français. Projections sur les visages, jeux de lumières, de grain... L'actrice nommée aux César pour le "Portrait de la Jeune Fille en Feu" Adèle Haenel et le duo KOMPROMAT en sortent sublimés, avec juste ce qu'il faut d'étrangeté pour coller à cette balade électronique entêtante.

A LIRE AUSSI : Les César 2020, un doigt d'honneur à #MeToo et autres déceptions