facebook

VIDEO. Les premières images de « Hollywood », la nouvelle série de Ryan Murphy

"Hollywood", la nouvelle série de Ryan Murphy, débarque le 1er mai sur Netflix. Et la bande-annonce est pleine de promesses.

Après les auditoriums de Glee, les ballrooms de Pose et les hôtels hantés de American Horror Story, c'est sur les plateaux de cinéma de la cité des Anges que Ryan Murphy a posé ses caméras. Hollywood, la seconde série Netflix du plus queer des producteurs de télévision est composée de 7 épisodes, et se veut comme une "lettre d'amour à Hollywood". Elle suivra un groupe de jeunes comédiens et de jeunes réalisateurs qui essaient de réaliser leur rêve, dans un monde post Seconde Guerre mondiale.

Côté casting, Hollywood réunit de nombreux Murphy boys et Murphy girls : on retrouvera le sublime David Corenswet, aperçu (trop brièvement) dans The Politician, Darren Criss (Glee, L'Assassinat de Gianni Versace), Patti Lupone (Pose), ou Dylan McDermott (American Horror Story).

Homophobie, sexisme, racisme

Pour Janet Mock, scénariste et réalisatrice de la mini-série, la série repose sur des "et si" qui interrogent le passé... et le présent.  "Et si une bande d'outsiders avaient une chance de raconter leur propre histoire ? Et si la personne qui avait le pouvoir était une femme ? Le scénariste un homme noir ? Et si l'héroïne était une femme de couleur ?  L'idole des jeunes ouvertement gay ? Et si ils étaient tous invités dans la pièce où les décisions sont prises, qu'ils y entraient sans s'excuser, et qu'ils en ressortaient vainqueurs, avec une place dans l'histoire ?" 

Cette seconde série, issue du deal colossal du producteur avec Netflix après The Politician, disponible sur la plateforme depuis l'automne dernier, rassemble donc tous les thèmes chers au producteur. Lors de l'annonce de son partenariat ambitieux avec Netflix - pas moins de dix oeuvres (séries, films, docus) orchestrées par le producteur doivent débarquer sur la plateforme en cinq ans - ce dernier avait déclaré : « si vous n’écrivez pas à propos des femmes, du genre ou de la race, vous n’écrivez pas vraiment" et qu'il comptait bien en profiter pour « mettre en avant plus de personnes qui ont besoin d’être entendues." Et il semble que Ryan Murphy tient ses promesses.

 


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail