confinementPas de Covid-19 dans le sperme, mais ce n'est pas une raison pour reprendre les plans cul

Par Timothée de Rauglaudre le 27/04/2020
Covid-19

Une étude sur des hommes à Wuhan n'a pas trouvé de traces du Covid-19 dans le sperme. L'abstinence sexuelle reste toutefois recommandée.

C'est peut-être une bonne nouvelle. D'après des chercheurs de l'université de l'Utah, il est peu probable que le Covid-19 se transmette via le sperme, comme le rapporte le site LGBT+ américain Towleroad. Toutefois, le virus peut se transmettre par le biais des baisers et d'autres pratiques sexuelles comme l'anulingus.

À LIRE AUSSI : Avec le confinement, j’ai retrouvé les plans cam de mon adolescence

L'étude a été menée sur 34 hommes adultes âgés de 18 à 55 ans à Wuhan, en Chine, où la pandémie s'est d'abord déclarée. Tous avaient été testés positifs dans les deux mois précédant l'étude. Pourquoi ces premiers résultats sont-ils rassurants ? D'autres virus comme Ebola ou Zika pouvaient se transmettre sexuellement.

Toujours pas de sexe

"Si une maladie comme le Covid-19 était transmissible sexuellement, cela aurait des implications majeures pour la prévention des maladies", a expliqué à la Salt Lake Tribune l'un des chercheurs de l'université de l'Utah, James Hotaling, spécialiste de l'urologie masculine.

À LIRE AUSSI : Coronavirus : « Il faut éviter tout contact sexuel dans les mois qui viennent »

En dépit de cette étude, Towleroad rappelle que la recommandation reste de ne pas avoir de rapports sexuels avant la fin de la pandémie. Et de renvoyer à l'éclairage que donnait un médecin britannique fin mars, conseillant de se reporter sur la masturbation et le sexe en ligne : "Je n'ai jamais fait la promotion de l'abstinence, mais ce message ne vise pas à protéger votre santé sexuelle : il s'agit de protéger votre santé générale et votre entourage contre un virus qui peut être mortel."

 

Crédit photo : Pxfuel