Jardinier et naturiste : « Pour moi, c’est la liberté »

Pour la journée mondiale du jardinage naturiste, TÊTU a interrogé Swandy, jardinier... et naturiste !

Vous le ne saviez peut-être pas, mais ce samedi 2 mai 2020, c’est la Journée mondiale du jardinage nu.  Loin de prôner l'exhibitionnisme, cette journée vise surtout à améliorer la perception que l’on peut avoir de notre corps et initier la société au mode de vie naturiste. Et qu'on ait trois hectares ou quelques jardinières, le confinement semble être l'occasion parfaite pour se prêter à cette activité méconnue mais libératrice, si l'on en croit ses adeptes.

TÊTU a pu discuter avec Swandy Wenker, un paysagiste-jardinier de 33 ans qui a trouvé dans le naturisme un véritable moteur de bien-être. Depuis son jardin dans sa maison familiale de Fontainebleau, où la nature l’entoure depuis ses plus jeunes années, il nous explique comment le jardinage est devenu sa passion, et le naturisme, un art de vivre.

https://www.instagram.com/p/B_nRk7Boy1a/

“J’ai toujours été quelqu’un de très libre et le fait de se dénuder renforce ce sentiment.”...


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail