facebook

À peine papa, le présentateur Anderson Cooper ciblé par un chrétien homophobe

Le présentateur gay de CNN Anderson Cooper a annoncé à l'antenne la naissance de son fils. Un activiste évangélique l'a accusé de priver son enfant de sa mère.

Anderson Cooper est probablement l'un des présentateurs américains les plus célèbres à l'échelle internationale. Depuis 2003, il anime une émission à son nom sur la chaîne CNN, Anderson Cooper 360°. Fils de l'héritière Gloria Vanderbilt, décédée en juin 2019, le journaliste de 52 ans avait formellement fait son coming out en 2012, dans un mail à un confrère du Daily Beast : "Le fait est que je suis homosexuel, je l'ai toujours été, je le serai toujours et je ne pourrais pas être plus heureux, à l'aise avec moi-même et fier."

À LIRE AUSSI : Quand un conseiller de Trump suggérait à une ado lesbienne de faire une » thérapie de conversion »

Jeudi 30 avril, Anderson Cooper a annoncé à l'antenne une heureuse nouvelle, la naissance de son petit Wyatt Morgan Cooper, nommé d'après son père mort quand il n'avait que 10 ans. L'annonce en direct a été couplée d'un émouvant post Instagram : "Ayant grandi en tant que gay, je ne pensais pas que ce serait possible d’avoir un enfant un jour, et je suis reconnaissant envers tous ceux qui ont ouvert la voie, ainsi qu’aux infirmières, médecins et toutes les autres personnes impliquées dans la naissance de mon fils." Il a en effet eu son fils par gestation pour autrui.

"Un garçon mérite sa mère"

Mais voilà, la droite chrétienne n'a pas pu s'empêcher de venir gâcher ce moment de bonheur. Sur le site d'information chrétien évangélique Charisma News, le docteur Michael L. Brown s'est fendu d'une lettre ouverte à l'animateur, intitulée "Un fils mérite une mère" : "Quand j'ai vu l'annonce de sa naissance, j'ai ressenti davantage de tristesse que de joie, écrit-il froidement. De la tristesse pour lui et pour vous."

À LIRE AUSSI : Pour ce conseiller spirituel du cabinet de Trump, les homosexuels sont responsables du coronavirus

L'activiste charismatique, membre du Parti républicain, poursuit son accusation, n'hésitant pas à parler des deux parents décédés d'Anderson Cooper : "Un garçon mérite sa mère, pourtant, si je comprends correctement votre plan, votre fils ne sera pas élevé par elle et vous, ensemble. C'est ce qui m'attriste le plus." Michael L. Brown accuse donc le présentateur de priver son fils de mère. L'évangélique n'en est pas à son premier fait d'armes : fervent défenseur des "thérapies de conversion", il n'a pas hésité par le passé à voyager au Pérou pour avertir contre la "normalisation de l'homosexualité", ou encore à soutenir sa criminalisation en Ouganda.

 

Crédit photo : Gage Skidmore/Flickr


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail