facebook

« Love, Victor » est le spin-off feel good de « Love, Simon » qu’on attendait

Près de deux ans après sa sortie en salles, Love, Simon se décline dans une série tout aussi bienveillante. Et à certains égards, elle est aussi subtilement révolutionnaire.

En 2018, Love, Simon débarquait au cinéma. En braquant ses caméras sur un protagoniste gay, ce teen movie aux airs de blockbuster – adapté du roman éponyme de Becky Albertalli – augurait une nouvelle ère pour la comédie romantique tout autant que pour la représentation des adolescents queers sur le grand écran. Devant le succès du long-métrage au box-office américain, les scénaristes Isaac Aptaker et Elizabeth Berger ont donc décidé de remettre le couvert et étoffent leur univers à travers une série, sobrement intitulée Love, Victor. Et ce spin-off ne s'est pas davantage encombré d'originalité sur les décors.

En effet, ce spin-off fraîchement lancé aux États-Unis s'attache à une nouvelle génération de lycéens et, surtout, à un nouveau héros. Après Simon, place à Victor, un ado tout aussi paumé au niveau de son orientation amoureuse. Il vient d'élire domicile à Creekwood avec sa famille et se dit que ce déménagement peut s'avérer être une bénédiction et l'occasion pour lui de s'octroyer un nouveau départ. Les choses se compliquent lorsqu'il commence à être intéressé par Benji, un camarade de lycée ouvertement homosexuel....


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail