Pourquoi le drapeau arc-en-ciel ne fait plus consensus

Une cinquantaine d'associations et personnalités LGBTQ+ se sont engagées contre le racisme dans une tribune, en demandant métaphoriquement "l’ajout du noir aux couleurs de l'arc-en-ciel". Une proposition qui a provoqué de nombreux débats sur le drapeau arc-en-ciel, un symbole des luttes LGBT+ qui est loin de faire consensus...

Ajouter du noir au drapeau arc-en-ciel : une démarche anti-raciste, en réaction au mouvement international qui a découlé de la mort de George Floyd le 25 mai dernier. Cet afro-américain de 46 ans a été tué à Minneapolis, immobilisé pendant huit longues minutes sous le genou d’un policier. Depuis, le monde entier manifeste son indignation, y compris en France, où des rassemblements contre le racisme ont lieu. Des associations et personnalités LGBTQ+ ont donc voulu apporter leur pierre à l’édifice, en signant une tribune qui demande métaphoriquement à "ajouter du noir aux couleurs de l'arc-en-ciel" pour lutter contre le racisme.

« Nous sommes toutes et tous abasourdi·e·s, indigné·e·s, révolté·e·s », écrivent-ils dans la tribune, publiée sur franceinfo. Les signataires expliquent leur démarche ainsi : « Si nous nous sommes engagé·e·s à être plus inclusif·ive·s et plus représentatif·ive·s de toutes les diversités de la société, le temps est venu de nous mobiliser plus encore aux côtés des antiracistes. »  L’initiative n’a cependant pas été du goût de tous. Sur Twitter, les opposants y vont de leurs commentaires : « Le noir n’existe pas dans l’arc-en-ciel car c’est le spectre de la lumière », « Les noirs LGBTQ+ se reconnaissent déjà dans le drapeau », « Ajouter du noir et, c'est séparer les personnes racisées du reste, et créer une ségrégation. Le contraire de l’inclusion. »...


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail