facebook

Léon Salin-Chappuis, l’influenceur trans qui fait du bien à Instagram

Sur son compte Instagram, le transactiviste suisse Léon Salin-Chappuis retrace sa transition, à la manière d’un journal numérique et milite pour une meilleure visibilité des personnes trans. Son arme : son propre corps.

Sur l’un de ses plus récents posts Instagram, Léon Salin-Chappuis s’insurge d’avoir été censuré par le réseau social. Sur cette publication, on peut voir à gauche de l’image une photo de lui torse nu et plat, acceptée par Instagram. A droite, une photo de lui quelques mois plus tôt, poitrine nue, censurée. La différence entre ces deux images : une torsoplastie. Le règlement d’Instagram interdit les photos nues de poitrines dites « féminines ». Une absurdité pour Léon : il était déjà un homme avant sa torsoplastie. Mais pour continuer d’être diffusé, il doit se plier aux règles, aussi ridicules soient-elles. Car sur sa page Instagram, qui compte plus de 9500 abonnés, ce jeune transactiviste fait de son corps, dans tous ces états, un outil politique pour visibiliser les personnes trans.

"Je viens de coucher avec un homme"

C’est un autre compte Instagram, celui de Chella man, un transactiviste New-Yorkais, qui a fait réaliser à Léon qu’il était lui-même trans, il y a près de trois ans. Ce jeune suisse de 23 ans, avait déjà fait son coming out lesbien à l’adolescence, mais il sentait « qu’il lui manquait quelque chose ». C’est sa petite-amie actuelle, Francesca, rencontrée il y a deux ans, qui suggère la première à Léon qu’il est peut-être un homme. « La première fois qu’on a couché ensemble, se souvient Léon, elle m’a dit ‘en fait je viens de coucher avec un homme là’ ». A ce moment-là, aucun des deux ne s’y connaît vraiment en transidentité....


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail