facebook

Marie Cau, première maire transgenre : « Mon élection est perçue comme une lueur d’espoir »

Elle a été élue dès le premier tour des municipales à la tête de son village de 500 habitants, Tilloy-lez-Marchiennes, dans le Nord. L'ingénieure de 55 ans Marie Cau, première maire transgenre en France, a répondu aux questions de TÊTU.

TÊTU : Comment en êtes-vous venue à vous engager en politique ?

Marie CauJe me suis pas engagée en politique. Je vais simplement m’occuper de mon village. Je me suis rendu compte qu’il y avait une véritable attente dans le village, une envie de changement, il manquait juste une personne pour faire catalyseur. Le fait que je sois transgenre était quelque chose de complètement accessoire. C'était quelque chose de normal pour tout le monde. Il y a eu parfois des gens un peu surpris. On est allé au contact des gens, on a beaucoup parlé, ce qui a certainement contribué à rassurer les habitants et à créer de l’adhésion. J’ai toujours été une personne discrète - mais pas secrète -, je n'ai jamais été militante. Ma discrétion s’explique aussi par mon métier de consulting....


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail