CensureLe gouvernement turc exige la suppression d'un personnage gay, Netflix refuse et abandonne la production de la série

Par Florian Ques le 21/07/2020
netflix

Commandée en mars dernier, la série romantique If Only aurait dû inclure un personnage gay. La Turquie refuse. En guise de réponse, Netflix stoppe la production.

L'effort de représentation LGBT+ de Netflix, très peu pour la Turquie. Comme le rapporte le média The Hollywood Reporter, l'organisme étatique RTÜK – chargé de surveiller la production et diffusion de programmes sur le territoire turc – a voulu censurer une série en chantier. Commandée au printemps dernier par le géant du streaming, If Only était vendue comme une comédie romantique avec un peu de voyage dans le temps. Jusque-là, tout allait bien. Mais dès qu'un personnage gay a fait irruption dans le scénario, le gouvernement turc s'est insurgé.

En réaction, le Haut Conseil de la Radio et de la Télévision (RTÜK, donc) a décidé de ne pas fournir d'autorisation de tournage à l'équipe du projet. Face à l'opposition gouvernementale, Netflix aurait tout bonnement refusé de retravailler le script afin de faire disparaître le personnage homosexuel. Mieux encore, le mastodonte de la SVoD a pris l'initiative d'annuler la production. Au grand dam de sa créatrice et de l'équipe impliquée, If Only ne verra donc jamais le jour.

L'homophobie gagne du terrain en Turquie

"À cause d'un personnage gay, la permission de filmer la série ne nous a pas été accordée, déplore la showrunneuse Ece Yörenc selon Deadline. Ça fait très peur pour l'avenir". En parallèle, cette dernière a précisé que les exigences des instances turques étaient d'autant plus infondées que le personnage homosexuel en question n'avait pas de scène de sexe ou de relation explicite.

D'après certaines sources, les tensions entre Netflix et le gouvernement turc seraient encore vives à l'heure actuelle mais la plateforme n'envisagerait pas de décision drastique. "Netflix reste profondément engagée auprès de ses membres turcs et de la communauté créative en Turquie, déclare le service dans un communiqué. Nous sommes fiers des talents incroyables avec qui nous travaillons. On a actuellement plusieurs séries originales turques en production, et d'autres à venir, et nous sommes impatients de partager ces histoires avec nos abonnés à travers le monde".

À LIRE AUSSI – « En Avant » censuré au Moyen-Orient à cause de son personnage lesbien

Toute cette débâcle n'a cela dit rien de surprenant. Bien que la Turquie représente l'un des rares pays musulmans où l'homosexualité n'est pas punie par la loi, elle déploie une politique peu favorable aux LGBT+. En témoignent l'interdiction radicale de Marches des Fiertés depuis 2017, ainsi que son boycott de l'Eurovision après la participation de la drag-queen Conchita Wurst.

Crédit photo : Netflix