Un livre veut soigner une pseudo « blessure » de l’homosexualité par des huiles essentielles

Dans un livre, l'aromathérapeute Aude Maillard lie l'homosexualité à une "blessure" qu'il convient de soigner avec des huiles essentielles. Nature et Découvertes a annoncé à TÊTU retirer l'ouvrage de ses rayons.

Il y a des livres qu'il vaut mieux ne pas feuilleter entre les rayons de Nature et découvertes, de la Fnac ou d'autres librairies. "Femme essentielle, le guide des huiles essentielles au féminin" aux éditions Tana en fait partie. La quatrième de couverture se voulait pourtant prometteuse. "Comment être une femme confiante et joyeuse, forte de son immunité, respectueuse de son corps, alignée avec ses énergies, épanouie dans sa sexualité, ancrée dans son féminin sacré ?", peut-on y lire.

Sauf que page 127, une partie est dédiée à l'homosexualité, remarque l'internaute Clément Baillon. "La majorité des homosexuels parlent de leur polarité sexuelle comme d'une blessure, du moins le temps de trouver leur ancrage, parce que l'homosexualité n'est pas choisie, elle est naturelle et instinctive et coupe du reste de la société", écrit l'autrice, Dr Aude Maillard. Selon elle, les personnes LGBT+ devraient inhaler des huiles essentielles pour "ressentir ses envies profondes et trouver son équilibre".

"Nous allons supprimer ce livre de notre offre"

Quelques lignes plus bas, celle qui se présente comme aromathérapeute assène des "conseils" à donner aux femmes qui "ont un look androgyne" à base d'huiles essentielles pour "aider à bonifier ce féminin sacré". Selon elle, cette apparence "peut aussi être une manière de se protéger pour de jeunes adultes trans". Par ailleurs, cette pharmacienne préconise d'utiliser des huiles essentielles comme moyen de contraception. L'autrice a écrit plusieurs livre sur l'aromathérapie, dispense des formations auprès d'équipes soignantes et de particuliers. Elle intervient par ailleurs dans plusieurs émissions de télévision.

À LIRE AUSSI : Dans ce lycée de Lyon, un manuel scolaire homophobe obligatoire ?

Ces propos ont provoqué un tollé sur les réseaux sociaux. Contacté par TÊTU, Nature et découvertes, qui commercialise ce livre, a annoncé le retrait du livre problématique de ses rayons. "Nous présentons nos plus plates excuses pour ce contenu qui ne représente en rien les valeurs défendues par Nature et découvertes. Nous mettons un point d'honneur à lire et vérifier les contenus que nous référençons mais l'erreur est humaine. Il peut arriver, comme c’est le cas aujourd’hui, que nous passions à côté de pages problématiques", regrette l'enseigne alors que le passage incriminé représente plusieurs pages. "Nous allons prendre les mesures nécessaires rapidement et supprimer ce livre de notre offre librairie", indique la chaîne de magasins. La FNAC, elle, n'était pas joignable pour commenter.

Fin 2019, un livre distribué dans de nombreuses enseignes promettait d'aider à "traiter" le VIH avec des pierres. À ce jour, il est toujours disponible à la vente sur le site de la FNAC et disponible en magasin.

Crédit photo : Monicore / Pixabay

 


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail