facebook

On connaît la date de la Marche des Fiertés de Lyon

Le Collectif Fiertés en lutte a annoncé une nouvelle date pour la Marche des Fiertés de Lyon. Les festivités auront lieu le 24 octobre. Le collectif n'a pas encore précisé le tracé de la manifestation.

"Si les conditions sanitaires le permettent". Le collectif Fiertés en lutte a annoncé la nouvelle date pour la Marche des Fiertés de Lyon, à condition que l'épidémie reste contrôlée. Ce sera donc le 24 octobre. La manifestation, initialement prévue le 20 juin dernier, avait été décalée à cause du Covid-19 "C’est avec une immense tristesse que nous devons vous annoncer l’annulation de la Marche des fiertés lyonnaise du mois de juin", déclarait alors le collectif. La marche avait été reportée à l'automne, mais la nouvelle date n'avait pas encore été communiquée.

Pour assurer son service d'ordre, le collectif d'association fait appel aux bénévoles et aux dons. Le parcours et les gestes barrière nécessaire à la tenue de la manifestation n'ont pas encore été détaillés.

Un raté l'année dernière

Cette année, les Marches des Fiertés de France revêtent un caractère particulier, alors que l'épidémie de Covid-19 a bousculé tous les plans des associations. Mais pour Lyon, la tenue de cette édition est encore plus importante. L'année dernière, la Marche avait été annulée au dernier moment. Dans un premier temps, la météo a été invoquée pour expliquer que la manifestation ne quitterait pas son point de départ initial, place Belcourt. Mais en réalité, une querelle associative est à l'origine de ce faux démarrage.

Le porte-parole de la Lesbian and Gay Pride Lyon (devenu maintenant le Collectif fiertés en lutte), Olivier Borel, expliquait à TÊTU : "On a décidé de ne pas continuer à défiler car un groupe 'queer radical' de 30 à 60 personnes a voulu prendre la tête du cortège en nous traitant de fachos. Ils ne voulaient pas avancer et ralentissaient la marche." La veille de la Marche, des "tags et des prospectus" avaient été découverts sur la façade du centre LGBTI de Lyon. Selon le centre, l'action était signée "par des opposant.e.s d'un mouvement radical Queer "Biatch" qui se trompe de cible". Impossible de savoir si les personnes à l'origine de cette initiative sont les mêmes que les manifestants accusés d'avoir "empêché le bon déroulement de la marche".

"Le président de LGP Lyon dit qu'ils ont annulé à cause du Pink Bloc disant (qu')on les a bloqués alors que c'est eux qui refusaient de défiler derrière nous. Vous vous rendez compte quoi. L'organisation de la Marche des Fiertés a préféré annuler que (de) nous laisser défiler en tête", écrivait l'un des manifestants du collectif dénoncé par les organisateurs.

 

Crédit photo : Wikimedia commons

 


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail