Abo

gaming"Tell Me Why", le jeu vidéo historique (et addictif) porté par un personnage trans

Par Florian Ques le 03/09/2020
tell me why

Après sa franchise queer Life is Strange, le studio français Dontnod Entertainment inaugure un tout nouveau jeu vidéo, dont l'un des thèmes majeurs est la transidentité. Entretien avec ses concepteurs.

Les jeux vidéo sont, dans l'ensemble, calibrés pour les hétéros. Ou, tout du moins, ils l'étaient. Plus les années passent, plus les sorties gaming accordent de la place à des personnages queers. Et puis il y a Tell Me Why, le tout nouveau titre du développeur Dontnod paru le 27 août dernier, qui mise sur un protagoniste trans. Une première historique dans le monde du jeu vidéo.

Divisé en trois épisodes – dont le dernier est prévu le 10 septembre –, Tell Me Why se joue à la troisième personne et repose sur un gameplay narratif. Ici, le joueur est amené à explorer ses environs pour débusquer des indices et doit effectuer des choix. Ainsi, chaque interaction  peut altérer grandement le cours du jeu et nous conduire à des fins différentes. Un fonctionnement qui n'est pas sans évoquer Life is Strange, un autre hit estampillé Dontnod.

Normalisation

Tell Me Why nous entraîne jusqu'en Alaska, dans la ville reculée et surtout totalement inventée de Delos Crossing. Alyson et Tyler, des jumeaux, en sont originaires mais ils n'ont pas mis les pieds là-bas depuis un incident survenu dans leur enfance. Maintenant majeurs, les deux sont contraints de retourner au bercail afin de gérer des problèmes familiaux. Mais leur retour aux sources pourrait faire resurgir des souvenirs enfouis... et surtout remettre en question tout ce qu'ils pensaient savoir sur leur passé.

À LIRE AUSSI – D’après une étude, 10% des gamers sont LGBT+

Dès la première heure de jeu, on apprend que Tyler est un homme trans. Mais, plutôt que d'en faire une révélation sensationnelle, Tell Me Why normalise la transidentité de son héros, sans en faire un sujet. "À la base, on voulait parler d'une histoire de famille, confie Florent Guillaume, directeur du jeu. On avait aussi cette idée de gémellité, mais on n'avait pas encore ce personnage de Tyler qui était transgenre. C'est en travaillant cette histoire qu'on est assez rapidement arrivés à cette idée de transidentité au cours du processus de création".

Dans le respect de la communauté

Parce que les enjeux étaient tout autres, le développeur Dontnod a sollicité l'aide éclairée de GLAAD, l'organisme américain qui surveille la représentation médiatique des personnes LGBT+. "On s'est dit qu'il nous fallait une caution qui soit au plus proche de l'écriture de cet univers, continue Florent Guillaume. GLAAD possède une expérience extrêmement riche dans l'historique de la représentation trans dans les médias. Pour nous, c'était vraiment formateur et plein d'enseignements". C'est ainsi que l'équipe créatrice du jeu s'est imposée des limites.

tell me why
Visuel principal du jeu Tell Me Why. (crédit photo : Dontnod Entertainment)

"On s'est beaucoup documentés, on a posé beaucoup de questions, assure le directeur narratif Stéphane Beauverger. Il y a des dialogues qui n'auraient pas été possibles si l'on était pas allés chercher ces informations que seuls les concernés connaissent. Il y a alors des choses évidentes qu'on savait qu'on ne ferait pas comme le deadnaming [appeler une personne trans par son prénom pré-transition, ndlr]". Dans cette démarche d'authenticité, les concepteurs de Tell Me Why ont fait appel à un acteur trans, August Aiden Black, pour incarner Tyler. Et ce n'est pas tout.

En plus du doublage original disponible en anglais, des versions supplémentaires dans d'autres langues – français, allemand, espagnol et portugais pour être exhaustif – ont été pensées dès les prémices du jeu. "De la même manière qu'on voulait un acteur trans en anglais, on voulait la même chose pour les versions localisées, garantit Florent Guillaume. Par chance, on a trouvé pour chaque langue un acteur. En français, on a Sohan [Pague, croisé dans Skam France, ndlr] qui est excellent et adorable". Malgré tout, il faudra faire preuve de patience avant d'entendre ces voix étrangères. L'enregistrement des pistes audio a été retardé, vous l'aurez deviné, à cause de la pandémie de coronavirus. "On a pris un peu de retard mais ça viendra", promet le directeur du jeu.

Une portée pédagogique

L'équipe de Tell Me Why a pleinement conscience de l'impact de sa proposition : "C'est très différent d'avoir un personnage appartenant à une minorité quelque part dans ton décor et de pouvoir le jouer", estime Stéphane Beauverger. Le directeur narratif fait référence à une scène où un PNJ (personnage non joueur) s'adresse à Tyler tout en niant son identité d'homme trans. "Quand un type se pointe devant toi et te balance des micro-agressions dans les dents en permanence, c'est toi qui les subis, avance-t-il. Si tu ne t'étais jamais posé la question de ce que c'était de vivre ça, tu es tout-à-coup confronté à cette réalité".

Tout en vantant les mérites du DLC (contenu téléchargeable) de The Last of Us, Florent Guillaume souligne la dimension cruciale d'une telle représentation dans le monde du gaming. "Je pense que chaque représentation, que ce soit de la communauté trans ou LGBT+ ou même d'autres minorités marginalisées, contribue à créer de l'empathie et aide à comprendre ces questions-là, reconnaît-il. Beaucoup de gens ne savent pas ce qu'est la transidentité. Dans les jeux vidéo, beaucoup s'en fichent et ça ne les intéresse pas. Il y a alors cet aspect un peu éducatif qui intervient et qui leur permet de comprendre des choses qu'ils n'auraient peut-être pas comprises autrement".

À LIRE AUSSI – Les joueurs du prochain « Call of Duty » pourront incarner un personnage non binaire, mais…

À l'heure où des franchises hétéronormées à la Call of Duty tentent des efforts d'inclusivité ridicules, Tell Me Why s'impose comme un parangon de représentativité. Et plus encore, puisque c'est également un jeu addictif dont l'univers, entre culture Tlingit (un peuple autochtone d'Alaska) et fantaisie enfantine, captive dès les premières minutes. Le genre de jeu qui redonne foi en l'industrie vidéo-ludique. Si seulement les autres grands studios pouvaient en prendre de la graine... En attendant, Tell Me Why est disponible sur Windows et Xbox One.

Crédit photo : Dontnod Entertainment