facebook

Un joueur de football pro suspendu après une injure homophobe sur le terrain

Une semaine après l'incident, Junior Flemmings du Phoenix Rising est privé de matchs pour le reste des éliminatoires de 2020. Il avait tenu des propos homophobes envers un joueur adverse.

Le monde du football serait-il en train de devenir plus friendly ? Il faut croire que oui, petit à petit. Après avoir prononcé une injure homophobe lors d'un récent match, Junior Flemmings est désormais suspendu pour le reste des éliminatoires de cette année. Une semaine plus tôt, l'attaquant du Phoenix Rising avait traité de "batty boy" – une insulte provenant du jargon jamaïcain désignant un homme gay maniéré – son adversaire Collin Martin du San Diego Loyal.

Le match en question avait été stoppé juste avant la mi-temps, après que le Loyal FC ne déclare forfait suite au comportement homophobe de Junior Flemmings. Toute l'équipe s'est ainsi positionnée en solidarité totale avec Collin Martin, le seul footballeur ouvertement gay des cinq grandes ligues nord-américaines. Puisque Flemmings maintenait ne pas avoir tenu de propos discriminatoires, une enquête a été ouverte par l'USL Championship. C'est après 11 entretiens avec des joueurs et des entraîneurs que la sanction est tombée pour l'attaquant du Rising.

Une éducation à revoir

En plus d'être privé de participer à six matchs au total, Junior Flemmings écope d'une amende dont le montant n'a pas été communiqué. À ce jour, il dément encore avoir utilisé toute injure homophobe. Quoi qu'il en soit, la ligue USL fait état d'une réelle volonté d'éradiquer toute dérive LGBTphobe sur la pelouse. C'est pourquoi elle annonce un partenariat avec l'Institut du sport et de la justice sociale, lequel donnera des stages de sensibilisation et d'éducation à tous les niveaux de la ligue avant la saison 2021. Un premier pas pour une meilleure considération des LGBT+.

À LIRE AUSSI – Une équipe américaine de football pro déclare forfait après une injure homophobe

"Les préjugés et l'intolérance n'ont pas leur place dans le sport ou ailleurs, déclare Berke Bakay, gouverneur du Phoenix Rising, dans un communiqué. Ce qui s'est passé sur le terrain durant le match de mercredi ne pourrait pas être plus opposé aux valeurs de notre organisation. Réunir les deux clubs pour combattre les préjugés nous conduira sans nul doute à de belles choses".

Crédit photo : Jannick Skorna via Unsplash


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail