facebook

Taiwan est probablement le seul pays du monde qui a pu faire une marche des Fiertés cette année

Alors que la France se reconfine, Taiwan a célébré les fiertés LGBT+ le samedi 31 octobre lors de la pride de Taipei. Un événement réunissant près de 130.000 personnes selon les organisateurs, sur une île où l’épidémie de covid-19 semble parfaitement contrôlée.

Selon ses organisateurs, 130.000 personnes étaient réunies pour la 18e marche des fiertés de Taipei, un chiffre d’un autre temps pour les français, (re)confinés depuis vendredi dernier. Une manifestation qui symbolise la réussite taiwanaise dans sa lutte contre le covid-19. En effet, l’île n’a pas enregistré une seule contamination locale depuis plus de 200 jours.

Un succès sanitaire dont ont pu profiter des milliers de personnes le 31 octobre lors de la pride. Drapeaux arc-en-ciel, ballons multicolores et chars haut en couleur ont envahi les rues de la capitale d'un pays avant-gardiste en la matière. En 2019, le territoire est devenu le premier pays d’Asie a légalisé les unions de personnes de même sexe.

4.000 mariages depuis 2019

Depuis l’entrée en vigueur de la loi, ce sont 4.000 couples qui ont ainsi pu se dire oui. "J’espère pouvoir assister à tous les banquets de mariage de mes amis et c’est pour cela que je suis habillée comme pour un banquet de noces", a indiqué à l’AFP Wu Po-sung, drag queen qui paradait en robe rouge, couleur traditionnelle du mariage à Taiwan.

Toutefois il convient de rappeler que les couples homosexuels ne peuvent toujours pas adopter et les citoyens taiwanais peuvent épouser des étrangers de même sexe seulement si ces derniers viennent de pays ayant également autorisé le mariage pour tous.

Des Gay Games qui divisent

Le 30 octobre dernier, ce sont par exemple deux militaires taïwanaises et leurs compagnes qui se sont mariées lors d’une cérémonie collective organisée par l’armée. Une première pour les forces armées du pays qui ont donné leur bénédiction.

En 2021, la capitale Taipei doit également accueillir les Gay Games d’Asie. Un événement qui "suscite de profondes divisions à Taïwan, en particulier auprès des groupes religieux conservateurs et des personnes âgées", souligne toutefois France 24.

 

 

 

 

 

 

 

 


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail