facebook

Amanda Topping, une policière lesbienne a sauvé sa ville du désastre lors de l’explosion de Nashville

L'explosion de Nashville aux États-Unis n'a fait que trois blessés en plus de la mort de l'auteur de l'attaque. La ville applaudit le courage héroïque d'Amanda Topping, une officière de police ouvertement lesbienne.

À Nashville dans le Tenessee, une explosion a ravagé une partie du centre historique de la ville à 6 heures 30. Le jour de Noël, ce 25 décembre, un camping-car a explosé. Miraculeusement, seuls trois blessés sont à déplorer, en plus de l'auteur qui est mort dans l'explosion. Amanda Topping est l'une des six officiers de police sur place, elle a permis de sauver de nombreuses vies.

Ouvertement lesbienne, elle était au téléphone avec sa femme lorsque l'explosion a eu lieu. Sa femme, au téléphone, lui demandait quand est-ce qu'elle rentrerait à la maison, car son service était presque terminé. À ce moment, un haut-parleur diffuse un enregistrement au ton glaçant appelant les personnes à évacuer.

"J'ai dit des choses très étranges à ma femme"

"Je m'en souviendrai toute ma vie. Une femme disait qu'il fallait évacuer rapidement. Je dirigeais les piétons lorsqu'un autre officier a entendu de la musique se déclencher depuis un van. J'ai demandé à la radio si tout le monde, dans l'immeuble voisin était bien sorti. J'ai été très angoissée, j'ai dit des choses très étranges à ma femme", raconte-t-elle à Channel 5.

Après plusieurs minutes à aider les piétons à évacuer, elle s'est approchée d'un collègue à côté du van quand il s'est mis à diffuser de la musique avant d'exploser. "J'étais peut-être à trente mètres de mon collègue, c'étaient les plus grosses flammes et la plus grosse explosion que je n'ai jamais vue. J'ai vu mon collègue trébucher et j'ai ressenti la chaleur de la déflagration."

À LIRE AUSSI - États-Unis : arrestation d’un homme qui envisageait de commettre des attentats contre un bar gay

"Je ne sais pas comment j'ai continué à avancer mais j'ai piqué un sprint vers lui, je n'ai jamais attrapé quelqu'un avec autant de poigne. Nous nous sommes réfugié dans une ouverture de bâtiment et les fenêtres ont explosées". La déflagration, dans un quartier commerçant, a été ressentie à plusieurs kilomètres à la ronde, rapporte l'AFP.

"Envoyez des médecins !"

La première chose que fait la policière, c'est d'avertir ses collègues grâce à sa radio. "Il y a eu une explosion, envoyez des équipes de médecins ! Heureusement, j'ai entendu mes collègues via la radio et je savais que tout le monde était sain et sauf". Finalement, personne d'autre n'a été sérieusement blessé.

À LIRE AUSSI - Ce que Joe Biden, président des Etats-Unis, compte faire pour les personnes LGBT+

Le maire a qualifié les officiers de "héros" et de "miracle" que seuls trois blessés sont à déplorer, en plus du suspect décédé dans l'explosion. Le procureur fédéral Don Cochran a indiqué que l'auteur de l'explosion était bien Anthony Warner, un homme de 63 ans, dans le camping-car au moment des faits, indique l'AFP.

 

Crédit photo : Metro Nashville Police Department


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail