Homosexualité en Iran, dissidence politique… Ghazi Rabihavi, romancier du courage

C’est l’un des romans majeurs de cette année : Les Garçons de l’amour, publié aux éditions Serge Safran. L’histoire d’une passion entre deux garçons en Iran, juste après la révolution de 1979… Son auteur, Ghazi Rabihavi, vit aujourd’hui en exil à Londres.

On a failli passer à côté. Le livre était pourtant en lice pour le prix Médicis étranger, une récompense qui aurait fait du bien à son éditeur, Serge Safran, à la tête de sa propre maison indépendante. Pas de prix, mais une belle reconnaissance, tout de même, pour Ghazi Rabihavi, 56 ans, jusqu’à présent inconnu en France. Écrivain depuis toujours, ses romans portent sur des sujets que goûtent peu le régime iranien. Dans les années 1980, Téhéran l’envoie en prison pour la parution d’un livre, Souvenirs du soldat, qui racontait la guerre entre l’Iran et l’Irak et rencontra le succès. ...


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail