facebook

On ne parle pas assez de ce film LGBT taïwanais disponible sur Netflix

Porté par un duo d'acteurs magnétiques, le film "Ton Nom En Plein Coeur" du Taïwanais Patrick Kuang-Hui Liu est le plus gros succès du cinéma LGBT asiatique de l'année 2020. Le film, désormais disponible sur Netflix, raconte la lente évolution d'une société autoritaire à travers une histoire d'amour entre deux garçons.

En Asie, c'est déjà un phénomène. Ton nom en plein coeur (en anglais Your Name Engraved Herein) du réalisateur Patrick Kuang-Hui Liu est sorti au cinéma en septembre 2020 à Taïwan. Il a engrangé 100 millions de dollars locaux, soit près de 3 millions d'euros, devenant ainsi le plus gros succès du cinéma LGBT+ taïwanais. Le film a reçu cinq nominations au Golden Horse Awards, les "Césars" de Taïwan. Désormais disponible Netflix, ce drame romantique a tout pour devenir un classique du cinéma LGBT international.

Amoureux sous la loi martiale

On y suit l'histoire de deux lycéens, Jia-han et Birdy, qui vont s'attacher l'un à l'autre en 1987, juste avant que Taïwan ne lève sa loi martiale. Le film explore la difficulté d'admettre et d'assumer son orientation sexuelle dans un pays en pleine transition, encore loin d'être le pays le plus LGBT friendly d'Asie, ce que l'île de Taiwan est aujourd'hui. Avec cette belle histoire d'amour, portée par deux acteurs fascinants, Edward Chen (Jia-han) et Jing-Hua Tseng (Birdy), le cinéaste Patrick Kuang-Hui Liu imbrique parfaitement la petite histoire dans la grande.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par The Most (@most)


La production de Ton nom en plein cœur a démarré en 2018. Avant que le pays n'autorise le mariage de couples de même sexe. En 2018, les Taïwanais se sont prononcés massivement contre le mariage pour tous. Mais l'union des couples homosexuels a finalement été votée par le parlement en 2019. Le film capture parfaitement la lente évolution de la société taïwanaise, autoritaire et viriliste, à l'égard de l'homosexualité.

A LIRE AUSSI : Pourquoi on ne peut pas parler de « mariage pour tous » légalisé à Taïwan

Une histoire vraie

Au-delà de sa dimension sentimentale, Ton nom en plein cœur rend également hommage à un activiste taïwanais des droits LGBT+. Dans une scène particulièrement dure, Jia-han et Birdy découvrent à Taipei un jeune homme posant en pleine rue dans une robe de mariée faite de préservatifs avec une pancarte prônant la légalisation du mariage homosexuel avant de se faire arrêter violemment par la police.

Cet activiste existe vraiment, il se nomme Chi Chia-wei. Dans son classement annuel des 100 personnalités les plus influentes de la planète, le magazine Times a publié un portrait de Chia-wei signé par la présidente de Taiwan elle-même, Tsai Ing-Wen.

Profitant d'une photographie sublime signée Yao Hung-i, le film saisit le cœur du spectateur par son romantisme et sa candeur. Jeux de regards, baisers furtifs, baignade nus dans la mer, faire écouter une chanson d'amour au téléphone à celui qu'on aime... Ton nom en plein cœur parvient à revisiter avec fraicheur des images déjà maintes fois explorées au cinéma.

Un film personnel

Plusieurs critiques paresseux parlent d'un Call me By Your Name taïwanais. Mais s'il est vrai que la typo de l'affiche du film rappelle un peu celle du film de Guadagnino, Ton nom en plein cœur nous évoquerait plutôt une rencontre heureuse entre Happy Together de Wong Kar-wai et Beautiful Thing du Britannique Hettie MacDonald sorti en 1986.

Le réalisateur de Ton nom en plein cœur assume la dimension autobiographique de son film, "Mon intention première n'était pas de faire un film gay, mais de faire un film personnel, explique-t-il. L'histoire parle de mon premier amour. Et il se trouve que mon premier amour était l'histoire d'un garçon qui aimait un autre garçon."

Fort du succès de son long-métrage, le cinéaste espère provoquer une discussion plus large sur l'acceptation de l'homosexualité en Asie. "J'espère que les spectateurs pourront comprendre que les sentiments d'affection et de chagrins sincères de la communauté LGBTQ qui sont tout aussi sensibles que ceux de tout un chacun", a déclaré au sujet de son film le réalisateur. "J'espère démarrer une discussion en Asie. Mon espoir est d'effacer les discriminations et guérir le monde avec plus d'amour et d'acceptation."

 

Crédit photo : Netflix


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail