AustralieCes Australiens qui dansent sur Lady Gaga dans un club ont rendu jaloux le monde entier

Par Florian Ques le 29/01/2021
lady gaga

Désormais débarrassée du Covid-19 depuis une douzaine de jours, l'Australie a pu autoriser la réouverture des boîtes de nuit, et danser sur les derniers tubes de Lady Gaga. Pour le plus grand plaisir de Mother Monster... mais pas du reste du monde.

Le moment que beaucoup de gays attendait est arrivé : celui où il est enfin possible pour eux de se déhancher collés-serrés sur les titres de Chromatica sous des lumières kaléidoscopiques. En Australie, du moins. Depuis maintenant une dizaine de jours, le pays des kangourous se retrouve sans aucun nouveau cas positif de coronavirus. Par conséquent, les lieux de clubbing ont pu rouvrir leurs portes, donnant lieu à des vidéos devenues virales sur les réseaux où l'on voit des fêtards danser sur "Replay" de Lady Gaga.

Et s'il y a bien une personne qui s'est enthousiasmée face à ces scènes de célébration, c'est bien Mother Monster en personne. "Adieu le Covid, bonjour la danse, écrit-elle sur Twitter. Je suis heureuse pour l'Australie ! Je prie pour le reste du monde que l'on puisse tous danser ensemble très bientôt". Pour autant de nombreux internautes n'ont pas goûté ces scènes de liesses de la même façon. Il y a ceux qui veulent prendre un ticket sans retour pour l'Australie (sans que ce soit possible puisque les frontières australiennes sont fermées) - et d'autres qui s'interrogent sur le sérieux de la réouverture des boîtes de nuit.

Une situation encore tendue

En effet, cela ne risque pas d'arriver bientôt, aux États-Unis comme en France. En effet, de l'autre côté de l'Atlantique, le territoire américain comptabilisait près de 176 748 nouvelles contaminations en une journée ce vendredi 29 janvier. Dans notre Hexagone, le bilan n'est pas non plus réjouissant : 23 770 nouveaux cas ont été recensés en 24 heures ce jeudi 28 janvier. Autrement dit, tout donner sur le dancefloor avec du Lady Gaga en fond sonore, ça n'est pas pas à l'ordre du jour.

Crédit photos : Capture d'écran Twitter / Lady Gaga via Instagram