facebook

Cette année encore, le festival Solidays n’aura pas lieu

Le directeur du festival à dû prendre la décision "difficile" d'annuler Solidays cette année encore. Sans cet évènement, 3,5 millions d'euros vont manquer à la lutte contre le VIH/sida.

Saleté de virus ! L'année dernière, les mesures pour endiguer le Covid-19 avaient empêché la tenue de Solidays. Cette année encore, le festival est annulé. Le festival qui finance plusieurs plan d'action de Solidarité sida était prévu du 18 au 20 juin à l'hippodrome de Longchamp. On ne pourra donc pas applaudir les prestations de Damso, Black Eyed Peas, Justice ou Suzane qui avaient déjà été programmés.

"C'est notre responsabilité"

"C'est une décision difficile, mais c'est notre responsabilité de la prendre. Les espoirs que nous puissions jouer cet été, avec une grande jauge et debout, sont hypothétiques et faibles", déplore son dirigeant  Luc Barruet auprès de l'AFP. "On comprend que le gouvernement entretienne l'espoir et envoie des signaux positifs pour le moral des Français. Mais les festivals, et notamment les grands, ont des calendriers et des réalités économiques qui font qu'ils ne peuvent plus attendre", ajoute-t-il dans Le Parisien.

L'horizon d'un retour à une vie "normale" s'éloigne un peu plus. "Les variants liés au Covid-19 ont gagné du terrain et les projections montrent que la vaccination va prendre plus de temps que prévu. Et une formule en petite jauge n'était pas viable, car le festival sert avant tout à récolter des fonds pour nos programmes d'aides internationales de lutte contre le VIH", poursuit le patron de Solidays.

3,5 millions d'euros de pertes

Le manque à gagner pour la lutte contre le VIH/sida atteint 3,5 millions d'euros, pour la structure. Solidarité sida porte 114 projets de soutien aux personnes vivant avec le VIH dans 21 pays. En 2020, les pertes avaient été compensées par un maintien des aides des institutions publiques (ministères, région Île-de-France, ville de Paris) et des mécènes. De nombreux festivaliers n'ont pas demandé le remboursement de leur billet en don à l'association, apportant un bol d'air d'un million d'euros.

À LIRE AUSSI : Le nombre de dépistages du VIH en chute libre de 56% pendant le confinement du printemps

Luc Barruet en appelle de nouveau à la solidarité des institutions publiques et privés. Le patron du festival travaille sur "un projet télé pour célébrer la jeunesse et la musique, accompagné d'une grande campagne de mobilisation, aux dates initiales de Solidays, en faveur de la lutte contre le VIH".

 

Crédit photo : Capture d'écran Twitter / Solidays


Sur le même sujet

TÊTU
TÊTU La crème
de l'actualité LGBT
Toutes les semaines, dans votre boite mail